Follow by Email

dimanche 17 septembre 2017

Semaine du 10 septembre

Avec la rentrée de septembre, comme à chaque année, je dois délaisser quelque peu les sentiers et retourner sur la route pour mes entraînements.

Le soleil se lève maintenant plus tard et mon horaire post-rentrée ne me permet plus de l'attendre pour profiter des sentiers. Et comme je n'aime pas vraiment courir avec une lampe frontale...

Donc, avec cette rentrée déjà bien entamée, je suis déjà dans mon mode automnal même si le changement de saison se fera la semaine prochaine. Cependant, j'adore cette saison. Les températures sont plus fraîches tôt le matin et les sensations sont bien meilleures après plusieurs semaines à avoir suer à l'entraînement.

Durant cette semaine du 10 septembre, je me suis inscrit au Marathon de Rimouski comme je l'avais mentionné dans mon billet précédent. J'ai  augmenté légèrement mon kilométrage pour terminer la semaine avec 80 km. Je n'ai pas planifié de sessions de travail spécifique. Je n'ai fait qu'écouter mes sensations et quand elles étaient bonnes, j'ai couvert quelques kilomètres près de mon pace marathon. Je pense avoir bien récupéré du Marathon Lévis-Québec et j'essaye de maintenir les acquis.

Voici donc le détail de ma semaine du 10 septembre:

Dimanche 10 septembre: 31 km avec le zoo à un pace moyen de 6:54/km. La température était fraîche et parfaite. Les sensations ont été très bonnes.

Lundi 11 septembre: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les épaules et les abdominaux.

Mardi 12 septembre: 11 C. Température parfaite. Sortie dans Loretteville jusqu'à la rue du Golf par la longue montée formée des rues Verret et Monseigneur-Cooke. Je suis revenu en passant par Wendake. Très bonnes sensations avec les jambes aucunement marquées de la longue sortie de dimanche. 10 km à un pace moyen de 7:32/km.

Mercredi 13 septembre: 13 C. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette passant entre autres par la rue Turmel. 10 km à un pace moyen de 7:29/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les jambes et les mollets.

Jeudi 14 septembre: 13 C. Sortie dans Loretteville et Wendake. J'ai du changer mon parcours et faire un détour par le Tim Horton coin L'Ormière et Blain pour un besoin urgent. Après 6.5 km, comme le jour était levé, j'ai fait une portion du sentier du Parc linéaire secteurs Kabir-Kouba et Chauveau Nord. Ici, l'escalier descendant à la petite vallée de la chute Kabir-Kouba:



Je ne savais pas que cet escalier était illuminé. Les sensations ont été bonnes malgré les légères courbatures suite à la séance de musculation de la veille. 10 km à un pace moyen de 7:49/km.

Vendredi 15 septembre: 14 C. Quartiers Les Méandres et Les Saules. Départ lent pour 2 km. Par après, j'ai pris un meilleur rythme et ça déroulait mieux. 10 km à un pace moyen de 7:14/km.

En fin d'après-midi, je suis allé au World Gym pour ma dernière séance de musculation (dos, biceps et triceps).

Samedi 16 septembre: 15 C. Départ coin Boulevards Neuvialle et Père-Lelièvre pour une sortie dans le Parc linéaire secteurs Les Saules et Duberger. Les arbres n'ont pas encore vraiment changé de couleurs sauf en de rares endroits du sentier:


Cette dernière sortie de la semaine a été de 9 km faite à un pace moyen de 7:23/km.

Zoo du 17 septembre

De nouveau, comme la semaine précédente, j'avais décidé de faire une autre longue autour de 30 km et de me concentrer sur mes bonnes sensations.

Je suis donc arrivé pour le réchauffement de 7:15 heures. Nous étions 5 coureurs et avons fait la boucle habituelle Plaine d'Abraham - Vieux-Québec. Au Carré d'Youville, c'était le Festival du cinéma de Québec présenté du 13 au 23 septembre:


Il y avait de l'humidité dans l'air et la température n'était pas idéale comme la semaine précédente. J'ai couru ces premiers kilomètres très confortablement à un pace moyen un peu supérieur à 7:20/km.

Au Centre Lucien-Borne, 3 autres coureurs se sont joints au groupe. Jean-Yves nous avait tracé un parcours plat spécifique au marathon de Rimouski. Nous sommes allé vers le campus de l'Université Laval et avons traversé l'autoroute Robert-Bourassa à la hauteur du PEPS.

Un peu plus loin, nous nous sommes retrouvé sur la rue des Forges:


et sur la rue du Joli-Bois:


Sur cette dernière rue, nous avions l'impression d'être en compagne à deux pas du Centre d'achat Place Laurier. Nous n'avions jamais passé sur ces rues avec le zoo.

Par la suite, nous sommes revenu vers le Centre Lucien-Borne par des rues connues de Sainte-Foy et Sillery du côté sud du Boulevard Laurier.

Nous avons terminé en allant sur la piste cendrée des Plaines d'Abraham pour saluer Danielle Goulet qui participait à l'activité Courez don dont l'objectif est d'amasser des fonds pour la promotion du don d'organes et de tissus au CHU de Québec:


Au total, j'ai couru 30.02 km en 3:27:09, soit un pace moyen de 6:54/km. Compte tenu que j'avais un rythme moyen autour de 7:20/km après le réchauffement, j'ai donc augmenté le rythme.  Cependant, je l'ai fait naturellement sans vraiment pousser la machine et avec de bonnes sensations comme la semaine précédente. Je suis donc dans une bonne passe et c'est de bon augure pour le marathon de Rimouski.

Des nouvelles de notre ami François Maillette


François est présentement en Europe et il m'a donné des nouvelles. Il a participé au marathon du Médoc :


Avec 22 points de ravitaillement, une vingtaine de points de dégustation  pour le vin, les ravitaillements spéciaux (huîtres, jambon, entrecôtes, fromages, glaces, etc.), il est facile de comprendre pourquoi on parle du marathon le plus long au monde.

François, un des lièvres du zoo, semble avoir bien profité de la course:


Il a terminé le marathon en 6h 44m 15s, soit 45 secondes avant la limite qui avait finalement été allongée de 10 minutes. C'est son meilleur Médoc.

Pour se remettre, il est allé faire une randonnée dans les Pyrénées.

Nous n'avons pas vu beaucoup François cet été dans le zoo. Il devrait revenir cet hiver pour préparer le marathon de Boston.

Demi-marathon de Thetford Mines

Dimanche le 17 septembre se tenait le demi-marathon de Thetford Mines:


Nos amis André Angers, Gilles Lamontagne et Roger Goulet ont pris part au 10 km qu'ils ont respectivement terminé en 1:02:10,  1:04:40 et 1:11:27.

Pour Gilles, il s'agit d'une première compétition d'une série de 3. Il prendra part la semaine prochaine au 10 km de la Cité Limoilou et au demi-marathon de Granby l'autre semaine. Quant à Roger, il devrait être avec le zoo dimanche prochain pour le traditionnel BBQ une semaine avant le marathon de Rimouski.



dimanche 10 septembre 2017

Semaine du 3 septembre

Après une semaine post-marathon de récupération, j'ai essayé, dans la semaine du 3 septembre 2017 de me remettre en mode préparation marathon.

En fait, le gros du travail a été fait durant l'été en vue du marathon Lévis-Québec. Par conséquent, j'ai pensé remonté mon kilométrage à 70 km pour ma semaine mais à un rythme relax afin de continuer de récupérer en même temps. Donc, pas de vitesse mais seulement de la course à un rythme une minute plus lent au kilomètre que mon pace marathon. L'idée est de continuer à courir jusqu'à la fin de l'année sans me blesser. L'année dernière, je m'étais blessé dans le bas dos et au genou, côté gauche,  alors que j'avais repris les intervalles dans la troisième semaine après le marathon. Je ne veux pas  refaire la même erreur cette année.

J'ai donc atteint l'objectif visé de cette façon. Au surplus, les sensations ont été bonnes. Voici le détail de ma semaine du 3 septembre:

Dimanche 3 septembre: pas de zoo pour moi cette journée la. Comme nous partions en famille à l'extérieur en avant-midi, j'ai fait une sortie, tôt le matin, en partant de la maison. 8 C. J'ai couru sur les sentiers dans le secteur de l'autoroute Robert-Bourassa et du Parc de l'Escarpement et je suis revenu par le Boulevard l'Ormière. 12 km à un pace moyen de 7:31/km.

Lundi 4 septembre: nous sommes arrivé la veille au Château Montebello à 85 km avant Ottawa:



J'avais naturellement amené ce qu'il fallait pour courir. Je suis sorti vers 6:30 heures sous une température de 11 C et un ciel gris. Il y avait deux beaux sentiers, un de 3 km et un autre de 5 km. J'ai couru sur le deuxième. Ce sentier est privé car il se trouve sur le terrain de l'hôtel. Il est accessible aux piétons et aux cyclistes:


Après un secteur boisé, il longe la rivière Ottawa:




Dans les derniers kilomètres, j'ai bifurqué sur un sentier qui menait au Manoir Papineau:


Ce manoir est situé sur le domaine seigneurial de Louis-Joseph Papineau qui a vécu aux 18ième et 19ième siècle. Cet homme politique est aujourd'hui un des grands symboles du nationalisme québécois.

Devant le manoir, se trouve un arbre patrimonial protégé vieux de près de 300 ans. Il s'agit d'un chêne rouge et il est soutenu par des béquilles afin de prolonger sa vie:


Sur le domaine, je suis aussi passé devant une jolie petite chapelle:


Je voulais courir 10 km mais avec tous les petits détours faits à la fin, j'ai terminé avec 11 km. Pace moyen: 7:32/km.

Nous sommes parti de Montebello peu après midi pour revenir à Québec. Ce fut une courte escapade mais tout de même très agréable.

Mardi 5 septembre: 18 C, 23 C humidex et pluie. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. Je suis descendu jusqu'à la rue Saint-Paul et je suis remonté par la côte de la rue Saint-Jean Baptiste. J'ai commencé à sentir de meilleures sensations dans mes jambes. 10 km à un pace moyen de 7:40/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les pectoraux, les épaules et abdominaux.

Mercredi 6 septembre: 15 C. Départ du World Gym pour une sortie dans Loretteville. 10 km à un pace moyen de 7:29/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation jambes et mollets. Avec le marathon Lévis-Québec, je n'avais pas travaillé ces parties du corps depuis 2 semaines. Au surplus, j'ai repris avec de nouveaux exercices.

Jeudi 7 septembre: 13 C et pluie pour une partie de l'entraînement. Quartier Les Méandres avec retour par le Boulevard de l'Ormière. Les jambes étaient courbaturées suite aux nouveaux exercices de musculation de la veille.  10 km à un pace moyen de 7:42/km.

Vendredi 8 septembre: 13 C. Neufchatel Nord et Wendake par la longue montée de la rue St-Charles. Les jambes étaient encore courbaturées mais moins que la veille. J'ai fait cette sortie avant d'aller un peu au Palais de justice et d'aller voir le Grand Prix cycliste de Québec. 10 km à un pace moyen de 7:33/km.

Samedi 9 septembre: 13 C. Petite sortie dans les rues près de la maison pour compléter mon kilométrage de 70 km. 7 km à un pace moyen de 7:25/km.

Vers 9:00 heures, je suis passé par le World Gym pour une séance de musculation dos, biceps et triceps.

Zoo du 10 septembre

En ce dimanche 10 septembre, j'étais de retour avec le zoo après une semaine d'absence.

L'idée était de me tester sur une longue sortie pour voir comment mon pied gauche réagirait.

Je suis arrivé un peu avant 7:00 heures pour un pré-réchauffement avec 3 amis. Je n'ai pas bien parti mon chrono pour le premier kilomètre environ, de telle sorte que ces premiers mètres n'ont pas été enregistrés.  À 7:15 heures, j'avais presque deux kilomètres lorsque nous sommes parti pour le réchauffement officiel. Nous étions alors 9. Le marathon de Rimouski est dans trois semaines et ça parait.

La température était idéale avec 9 C, un ciel couvert et presque pas de vent. Pour le réchauffement, nous avons fait la boucle habituelle passant par les Plaines d'Abraham et le Vieux-Québec. Un peu avant d'arriver au Centre Lucien-Borne, il y a présentement des travaux importants que nous avons du contourner:


À 8:15 heures, 4 autres amis s'étaient ajouté et le zoo comptait désormais 13 animaux.. Aussi, un groupe de coureurs du Club de course de Lévis était présent mais ils sont parti après nous.

Jean-Yves nous avait envoyé, vendredi, un parcours passant, entre autres, par le Boulevard Champlain auquel nous avons accédé par le beau sentier de la côte Gimour que nous avons descendu:



Par la suite, nous avons prise la piste cyclable du Boulevard Champlain en direction est pour passer face à un navire de croisière:


C'est la saison des navires de croisière à Québec. Par après, direction Domaine Maizeret jusqu'à la rue D'Estimauville et retour par la piste cyclable de la rivière St-Charles jusqu'à la rue Marie-de-l'Incarnation. Et comme tout ce qui descend doit se remonter, nous avons terminé en grimpant notre côte fétiche, soit la côte Sherbrooke.

Mes sensations ont été très bonnes. Entre le 23ième et le 26ième kilomètre, j'ai couru près de mon pace marathon. Mon pied gauche a bien réagi. Depuis une semaine, je ponce la petite corne qui s'est formée au niveau du point de pression au pied gauche et cela semble très efficace. Au surplus, mes orthèses sont de plus en plus efficaces car mes pieds s'y sont maintenant bien habitué.

À la fin de ma sortie, ma Garmin indiquait 30.43 km en 3:30:01, soit un pace moyen de 6:54/km. Compte tenu du défaut de bien partir ma montre lors de pré-réchauffement, je peux facilement calculer 31 km.

J'étais tellement content de mes sensations que j'ai pris la décision de m'inscrire au marathon de Rimouski qui sera tenu le 1er octobre prochain. Mes amis Bruno, Jean-Yves et Camilien ont une place pour moi dans leur chambre. On fera donc le voyage ensemble et j'ai bien hâte.

Fête pour Roger et Gilles

Il y a deux semaines, je vous avais parlé que Roger Goulet avait complété son 300ième marathon à vie au marathon Lévis-Québec et Gilles Lamontagne son 225ième.

Après l'entraînement du 10 septembre, nous nous sommes réuni avec les coureurs du Club de Lévis au Pub Galway sur la rue Cartier pour souligner les exploits de nos amis. Roger et Gilles ont reçu chacun un beau diplôme avec des inscriptions démontrant comment ils sont une source d'inspiration pour les coureurs du zoo:





Bravo les gars ! Pour moi, c'est un honneur de vous côtoyer.

Grand Prix cycliste de Québec

Vendredi le 8 septembre, pour la 8ième année consécutive, les meilleurs cyclistes au monde venaient se mesurer dans le cadre du Grand Prix cycliste de Québec.

J'ai assisté à toutes les éditions. Je suis vraiment fan.

Vers 9:30 heures, mes représentations au Palais de justice étaient terminées. J'avais apporté des vêtements pour me changer et je suis parti du stationnement  du Palais en marchant pour me rendre sur la Grande Allée où se trouvait l'arche de départ et d'arrivée de la course.  Une bonne grimpette d'environ 15 minutes faite de façon énergique.

Je suis arrivé peu après 10 heures. La présentation des équipes avait à peine débuté. Voici, ici, l'équipe Sunweb:


Le troisième à gauche est Tom Dumoulin, vainqueur du Tour d'Italie 2017.

Aussi, l'équipe Bora du champion du monde Peter Sagan, troisième à partir de la droite avec le maillot arc-en-ciel:


La course était de 201,6 km, soit 16 tours d'un circuit exigeant de 12,6 km:



Après le premier tour, les estrades se situant à 50 mètres de la ligne d'arrivée se sont vidées et j'ai pu m'y installer pour la journée afin d'être à l'aise pour profiter du spectacle:


Pour une deuxième année consécutive, Peter Sagan a remporté la course suite à un sprint excitant:



Il s'agissait de la centième victoire en carrière de Monsieur Sagan:


Encore une fois, comme à chaque année, j'ai passé une belle journée.


dimanche 3 septembre 2017

Semaine post marathon

Durant la semaine du 27 août, j'ai essayé de récupérer du marathon Lévis-Québec:


Durant les trois premières journées suivant ma course, j'ai évité de courir et essayé d'élimer les toxines avec un peu de bicyclette au World Gym et des exercices d'étirement J'ai fait deux séances de musculation et j'ai de nouveau laissé tomber les exercices pour les jambes. À partir du jeudi, j'ai repris doucement la course.

J'aurai encore besoin de quelques jours pour récupérer pleinement de mon marathon. D'une part, je suis fatigué et mes jambes sont encore lourdes. D'autre part, j'ai eu un peu d'inflammation sous le pied gauche durant la première partie de la semaine compte tenu que le mauvais point de pression au niveau du 2ième métatarse s'est fait sentir à partir du 35ième kilomètre du marathon. Cependant, je tiens à dire que je n'aurais jamais couru le marathon sans les excellentes orthèses confectionnées par la clinique Podiatre Plus. Cet automne, je demanderai un rendez-vous avec le podiatre Martin Demers pour voir s'il est possible d'avoir un léger ajustement de l'orthèse gauche.

Je n'ai pas encore décidé quelle(s) compétition(s) je ferai à l'automne et sur quelle(s) distance(s). Je vais voir comment iront mes prochaines longues sorties et je ferai un choix.

Voici donc le détail de ma semaine du 27 août:

Dimanche 27 août: marathon Lévis-Québec couru en 4:30:56 et qui est décrit ici .

Lundi 28 août: repos complet. En fin de journée, nous sommes allé reconduire Daniela et Felipe à l'aéroport Jean Lesage car ils retournaient au Chili après un mois passé chez nous.

Mardi 29 août: 10 minutes de vélo stationnaire au World Gym et séance de musculation pour les pectoraux et les épaules.

Mercredi 30 août: 30 minutes de moulinage sur vélo stationnaire au World Gym  pour éliminer les toxines et suer un peu. 

Jeudi 31 août: 14 C et pluie. Départ du World Gym pour une sortie relax dans les rues avoisinantes. 5 km à un pace moyen de 7:34/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation dos, biceps, triceps et abdominaux.

Vendredi 1er septembre: 8 C. Gilets à manches longues et collants. Petite sortie dans Loretteville en montant par la rue de la Falaise verte. 5 km à un pace moyen de 7:50/km.

Samedi 2 septembre: 8 C. Sortie relax dans les sentiers des Parcs Chauveau et linéaire et sur route dans le quartier Les Méandres. Fatigué et jambes lourdes. 8 km à un pace moyen de 7:46/km.

J'ai donc couru 60 km avec mon marathon durant cette semaine du 28 août. Ce kilométrage me permettra de bien repartir afin de préparer ma ou mes compétitions de l'automne. Le plus important sera surtout d'éviter les blessures pour pouvoir profiter de la belle saison d'automne en courant.

UTMB 2017

La semaine du 27 août a aussi été celle des différentes courses présentées dans le cadre de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB):


L'UTMB normalement de 171 km, a cette année été amputé de 3 km compte tenu des mauvaises conditions climatiques sur certaines parties du parcours. Il a été remporté par le français François D'Haene en 19:01:32:


La légende Kilan Jornet a suivi en 19:16:38:


Je vous laisse avec deux vidéos de l'UTMB 2017. D'abord celle du départ donné vendredi le 1er septembre à 18:30 heures:



Ensuite, celle des meilleurs moments:

lundi 28 août 2017

Marathon Lévis-Québec 2017

La semaine du 20 août m'a mené au marathon Lévis-Québec qui était tenu le dimanche 27 août.

J'ai d'abord complété une semaine légère d'entraînement  où j'ai couru le chiffre magique de 42 km en espérant que ce nombre de kilomètres puisse me porter chance le jour du marathon. Voici le détail de cette semaine:

Dimanche 20 août: le traditionnel BBQ du zoo, version difficile car nous l'avons couru sur les Plaines d'Abraham. 20.5 km à un pace moyen de 6:46/km. Dernier entraînement sérieux avant le marathon.

Lundi 21 août: congé total: pas de course ni de musculation.

Mardi 22 août: 17 C. Avec Felipe. Sortie lente sur route dans le quartier Les Méandres entre les Boulevards Chauveau et Johnny Parent avec une partie sur le sentier du Parc Chauveau. 6 km à un pace moyen de 8:12/km.

Par après, je me suis rendu au World Gym pour une séance de musculation pectoraux-épaules. J'ai commencé un nouveau programme d'exercices à partir de l'application Fitness Buddy que j'ai téléchargée sur mon iPhone. Il y a plus de 300 exercices pour les différentes parties du corps, chaque exercice étant démontré par un vidéo. Cela va me permettre de varier les exercices de mes programmes.

Mercredi 23 août:   La veille, nous étions allé avec Daniela et Felipe au Casino de Charlevoix. Nous devions revenir en soirée mais nous avons plutôt pris une chambre au Petit Manoir à Pointe-aux-Pics car il pleuvait énormément. Comme je n'avais pas mon équipement pour courir, je n'ai malheureusement pu courir à Pointe-aux-Pics où les paysages sont magnifiques.   J'ai plutôt fait ma sortie à Québec en après-midi vers 15:00 heures. Température: 19 C. Parcours sur route près de la maison. 2 km réchauffement, 2 km pace marathon et 2 km retour au calme. 6 km à un pace moyen de 6:45/km.

Jeudi 24 août: 12 C. Départ du World Gym pour une courte sortie relax dans les quartiers résidentiels adjacents. 5 km à un pace moyen de 7:21/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation dos, biceps, triceps et abdominaux.

Vendredi 25 août: congé total: pas de course ni de musculation.

Samedi 26 août: 7 C. J'ai mis un gilet à manches longues mais j'adore ces températures. Dernier petit jogging avant le marathon. Sur route avec un tour du sentier du Parc Chauveau. 5 km à un pace moyen relax de 7:31/km.

Après cette semaine facile, je me sentais prêt mon marathon le lendemain. Mon carbo loading a bien été fait à partir du jeudi et mes jambes étaient bien reposées.

Salon du Coureur

Le vendredi 25 août, en milieu d'après-midi, je me suis rendu au Centre des Congrès récupérer mon dossard au salon du Coureur.

La compagnie  Gestev, qui a acheté le marathon Lévis-Québec en 2015, est maintenant seule à piloter l'organisation après une année de transition en 2016 assurée par Denis Therrien, fondateur du marathon.

Le salon est toujours aussi bien tenu et ressemble à celui de l'ancienne organisation sauf que Sports Experts remplace Running Room comme premier stand de boutique de course au début de l'exposition.

Comme il s'agissait de la 20ième édition du marathon, les nouveaux organisateurs ont voulu souligner l'anniversaire en honorant les vétérans qui, comme moi, ont participé à au moins une course à chaque année. J'ai donc eu droit à un dossard distinctif de couleur or et à un petit sac cadeau contenant des gels énergétiques, des petites barres, des petits sacs de goûter montagnard et des jus oasis contenant 60 % moins de sucre.

Après avoir fait vérifier ma puce électronique,  je suis allé chercher mon tshirt, acheter d'autres gels énergétique et j'ai fait le tour du salon. Pour la 20ième édition, un petit coin musée avait été aménagé:






Aussi, à l'entrée du salon, se trouvait la structure 20 où les noms des vétérans ayant participé à toutes les éditions du marathon étaient inscrits:


Dimanche 27 août, jour du marathon

J'ai dormi une bonne nuit de six heures avant de me lever à 4:00 heures. C'est rare avant un marathon.

Le départ du marathon au Centre des Congrès à Lévis étant à 7:30 heures, nous devions monter dans les autobus-navettes au Vieux Port entre 5:00 heures et 5:45 heures. Après m'être stationné au Palais de justice, j'ai pris une des dernières navettes.

Arrivé au Centre des congrès, comme la température était fraîche (10 C), je me suis dirigé à l'intérieur retrouver mes amis. Plusieurs coureurs s'y trouvaient pour se réchauffer. On nous a demandé de quitter car nous n'avions pas le droit de nous y trouver.

Nous avons donc attendu le départ dans les stationnement près de la ligne de départ. Voici les coureurs du zoo quinze minutes avant le départ:

(de gauche à droite Camilien, Claude, moi-même, Jean-Yves, Bruno, Rénald et Roger)
(manquaient Danielle et Dominique que nous n'avons pas trouvés)

Après avoir laissé mon sac dans le camion vestiaire Purolator, je suis allé me placer dans le corral de départ. J'étais avec quelques coureurs du zoo. Nous avons pu rencontrer Daniel Lequin et Mario Saint-Amand, président d'honneur de la 20ième édition:


J'ai essayé de prendre mon pace marathon dès le départ autour de 6:00/km en courant les deux premiers kilomètres en 6:12 et 6:22. Il y a une légère montée dans ces kilomètres et il fallait se réchauffer. 

Par la suite, je me sentais très bien et je me suis retrouvé avec la meneuse d'allure du groupe de 4 heures 15 en continu. Jusqu'au 18ième kilomètre, j'ai roulé entre 5:50 et 6:00/km.

À ce moment, j'ai senti que mes jambes n'étaient pas au top. Déjà, la fraîche du matin était disparue même si nous avions un léger vent de face. J'ai donc laissé aller le groupe et me suis concentré sur mon pace en continuant de prendre du gatorade à chaque poste de ravitaillement, en commençant à m'arroser avec un verre d'eau, en passant sous les douches et prenant un gel à chaque 8 kilomètres.

Au demi-marathon, je suis passé en 2:07:30 pour un temps final de 4 heures 15. Cependant, avec la côte Garneau au 23ième kilomètre et les montées jusqu'au tablier du vieux Pont de Québec, je savais que je ne ferais jamais ce chrono surtout que j'étais en mode gestion.

Après avoir fait le premier demi en 2:07:27 (pace moyen de 6:02), j'ai couru le deuxième en 2:23:31 ( pace moyen de 6:48/km), pour terminer mon 89ième marathon en 4:30:56 (pace moyen de 6:25/km), un peu déçu car j'avais terminé en 4 heures 19 l'année précédente. Cependant, j'étais heureux d'avoir bien géré ma course et de ne pas avoir marché. J'ai eu mal au 2ième métatarse de mon pied gauche vers le 35ième kilomètre mais j'ai bougé mes orteils comme à l'entraînement et le mal est passé. J'ai d'ailleurs pu reprendre un rythme sous les 7:00/km dans les trois derniers kilomètres.

300ième marathon à vie pour Roger Goulet

Roger Goulet a encore accompli tout un exploit en terminant son 300ième marathon à vie:


Il est une grande inspiration pour nous du zoo et aussi pour la communauté des coureurs. Bien qu'il voulait garder son accomplissement sous silence, le secret a fini par être ébruité et plusieurs personnes sont venu l'encourager avant la course. Sa fille Danielle avait préparé une arrivée en beauté digne de l'événement. BRAVO ROGER !!!

Gilles Lamontagne, de son côté, a complété son 225ième et lui aussi est impressionnant:



Les chronos des membres du zoo

Dix coureurs du zoo prenaient  part au marathon. Voici les chronos de mes amis en ordre d'arrivée:

- Camilien Boudreau: 3:00:28 (2ième chez les 50-54 ans);
- Dominique Jobin: 3:28:17;
- Jean-Yves Sanfaçon: 3:49:57;
- Danielle Goulet: 4:08:00;
- Claude Létourneau: 4:15:44;
- Bruno Samson: 4:30:05;
- Roger Goulet: 5:20:09;
- Gilles Lamontagne: 5:30:44;

Quant à Rénald Bouchard, il a du abandonner au 31ième kilomètre ayant été affecté par une gastro durant la semaine précédant le marathon.

Aussi, notre ami André Angers, a pris part au 10 km qu'il a terminé en 1:02:44 malgré une blessure.

Lapin de cadence

Notre ami Bruno Samson était bénévole pour Je Cours Qc et a couru comme lapin de cadence pour le groupe 4 heures 30 en continu:


On ignore s'il va garder ses oreilles de lapin. Il m'a avoué que ce n'est pas facile de courir sur un pace beaucoup plus lent que son pace marathon et de s'assurer de rentrer dans temps prévu. Il m'a dépassé dans les derniers 750 mètres du marathon mais je n'ai pu l'accrocher car il a terminé à 6:00/km pour s'assurer de faire le chrono demandé. Objectif accompli à 5 secondes près. Bravo Bruno !

Cocktail pour les vétérans des 20 éditions

Après la course, Gestev invitait les vétérans ayant participé à toutes les éditions du marathon à un petit cocktail. Les coureurs du zoo ayant participé à toutes les éditions: Roger Goulet, Gilles Lamontagne, Claude Létourneau, Camilien Boudreau, André Angers et moi-même. Ceux ayant couru tous les 42.2 km: Roger, Camilien et moi-même. De ce dernier groupe de vétérans, il en resterait 18 selon les calculs de mon ami Gilles. Ici, les membres du zoo présents lors du cocktail:


Patrice Drouin, le président de Gestev, est venu se présenter et partager un peu avec nous. Il est très sympathique.

À la fin, une photo a été prise, devant la structure 20, de tous les vétérans présents ayant participé à toutes les éditions du marathon depuis 1998:



De mon côté, je suis très heureux de faire partie de ce groupe et j'espère avoir la santé pour continuer le plus longtemps possible à y être:


Je tiens à remercier mes amis Danielle et Jean-Yves pour les photographies de la journée du marathon qui se trouvent dans ce billet.

Changement de parcours pour 2018

Enfin, je termine avec une annonce faite par Gestev lors dernière conférence de presse précédant le marathon, soit mercredi le 23 août.

Le parcours du marathon sera changé  en 2018. La course se tiendra uniquement sur la rive-nord. Cette nouvelle me déçoit car je trouve que la parcours qui a été pensé par Denis Therrien est magnifique avec la vue sur le Château Frontenac et le fleuve Saint-Laurent et la traversée du vieux Pont de Québec.

Le nouveau parcours est encore sur la planche à dessin. Quoiqu'il en soit, je continuerai à rester un inconditionnel du marathon tenu dans ma ville.