Follow by Email

lundi 19 février 2018

Winter Hudson Mohawk River Marathon 2018

Le premier objectif de l'année 2018 est maintenant atteint.

Il s'agit du Winter Hudson Mohawk River Marathon qui été tenu dimanche le 18 février à Albany dans l'état de New-York. J'avais déjà couru ce marathon à deux reprises dans les années 90 et je voulais revivre l'expérience. J'en avais parlé il y a 3 ans avec deux amis du zoo mais les blessures au genoux m'avaient empêché de faire une bonne préparation hivernale et de participer à cette course. Quant à mes deux amis, eux-aussi, ne l'avaient pas couru finalement. Jean-Yves, un des deux, avait même désigné cette course comme le marathon maudit.

Cette année, c'était le temps de régler le dossier. J'ai commencé à me préparer début décembre en augmentant mes longues distance et mon kilométrage. J'étais donc prêt. Cependant, pour conjurer le sort du marathon maudit, nous n'avons jamais prononcé le nom d'Albany. Le running joke était que nous irons faire du magasinage aux U.S.A durant la fin de semaine du 17 février.

Ma semaine qui a précédé le marathon en a été une de taper: 42 km, dont 22 km avec le zoo dimanche le 11 février et quatre petites sorties de 5 km du mardi au vendredi. Comme à l'habitude, j'ai commencé ma surcharge glucidique le jeudi.

Jean-Yves, gardien du zoo, m'a accompagné pour, lui aussi, prendre part à ce marathon.

Nous avions 6 heures de route pour nous rendre à Albany et nous sommes parti de Québec samedi le 17 février vers 7:00 heures. Comme à l'habitude, le voyage fut bien agréable.

Afin de rester dans la tradition du zoo, Jean-Yves avait réservé une chambre dans un Days Inn où l'on parle hindi et ce, afin de se mettre dans l'ambiance du pélerinage annuel des amis du zoo au marathon de Boston. Au surplus, l'hôtel était juste en face du campus universitaire d'Albany où se tenait le marathon.

D'ailleurs, après avoir pris possession de notre chambre, nous sommes allé faire une reconnaissance des lieux afin de nous préparer psychologiquement pour le lendemain. Voici, quelques photos des installations sportives sur ce campus universitaire:




Le marathon se courait sur cinq boucles. Il y avait ce plan du parcours sur le site internet du marathon:


Nous nous sommes un peu cassé la tête pour visualiser l'endroit du départ près des installations sportives. Il faudrait attendre au lendemain pour mieux comprendre.

Par la suite, nous avions un peu de temps pour se rendre au centre-ville d'Albany afin de faire un peu de tourisme:






Albany est la capitale de l'état de New-York. La petite marche d'une heure que nous avons faite en valait la peine pour la beauté des édifices. Par contre, le centre-ville était désert, comme plusieurs villes de fonctionnaires la fin de semaine.

Vers la fin de l'après, nous avons continué le running joke du magasinage en nous rendant à un grand centre commercial près de l'hôtel:



Nous avons surtout profité de ce centre commercial pour prendre notre dernier repas de pâtes avant le marathon:


Après cette grosse journée, il était temps d'aller se reposer pour la nuit à l'hôtel.

Dimanche 18 février: journée du marathon

Quelques centimètre de neige étaient tombés durant la nuit et le campus universitaire était blanc lorsque nous sommes allé prendre une petite marche vers 6:30 heures:


C'était quand même un marathon d'hiver.

Le départ du marathon était à 9:00 heures. Nous avons quitté l'hôtel vers 7:30 heures.

Nous nous sommes inscrits au marathon dans le pavillon d'éducation physique de l'Université:



C'était d'ailleurs le quartier général du marathon. Ce marathon en était à sa 45ième édition et est organisé par le Hudson-Mohawk Road Runners Club . Nous avons pu constater, durant la journée, l'efficacité des bénévoles et de l'organisation. C'est un petit marathon mais tout a baigné dans l'huile. En plus du marathon, d'autres distances étaient tenues: une course de 20 miles dont le départ était donné en même temps que le marathon, une course de 4.5 miles et une autre de 10 miles dont les départs étaient donnés à 10:00 heures.

Donc, il ne restait plus qu'à prendre le départ de notre marathon:


Cinq minutes avant le départ, nous étions toujours dans le pavillon d'éducation physique avec d'autres coureurs du départ de 9:00 heures. Nous nous sommes rendu à la ligne de départ à proximité. Le départ a été donné avec quelques minutes de retard après des explications données sur la façon de faire les boucles sur le parcours. Il n'y avait aucun puce sur les dossards et le chronométrage se faisait manuellement. Par contre, la distance est officielle et le marathon peut servir de qualification pour le marathon de Boston pour ceux qui peuvent faire le standard.

Nous étions environ 60 coureurs sur la ligne de départ: 30 pour le marathon et à peu près le même nombre pour la course de 20 miles. Comme le  calibre des coureurs était assez fort, je me suis retrouvé complètement à l'arrière du peloton après le départ. J'ai pris mon rythme en écoutant mes sensations sans essayer de suivre personne. La température était d'environ + 1 C mais avec un bon petit vent nous faisant ressentir - 2 C. Pour nous, coureurs de Québec, c'est doux mais il faut toujours se méfier du vent en hiver. Il risque de saboter un marathon.

Sur la première boucle, j'ai pu constater le travail efficace des bénévoles qui nous indiquaient où tourner et il y avait, en plus, des petits cônes oranges sur la route pour tracer ces virages. Sur la boucle, il y avait deux tables de ravitaillement où nous pouvions avoir de l'eau, du gatorade et des gels. Par contre, il n'y avait plus de gatorade à partir de la troisième boucle.

En prenant mon rythme, dans la première boucle, j'ai dépassé 3 coureurs qui étaient parti trop rapidement. Ce n'est que dans le dernière boucle que j'ai dépassé un autre coureur. Dans la deuxième boucle, je me suis retrouvé avec les coureurs participant au 4.5 miles et au 10 miles et je me suis fait dépasser allègrement. Plusieurs m'ont encouragé sachant que je prenais part au marathon. Les bénévole sur le parcours m'ont aussi encouragé. J'ai vraiment trouvé qu'ils ont fait un bon travail.

Voici mes données Garmin pour ce marathon ainsi que la trace GPS:


Donc, j'ai terminé en 4:39:45 à un pace moyen de 6:33/km et en 26ième place au classement général du marathon. Au demi-marathon, je suis passé en 2 heures 14, sur une base de 4 heures 28. J'ai donc ralenti dans le deuxième demi-marathon mais je suis quand même satisfait car j'ai eu de bonnes sensations dans la deuxième portion de la course. Voici une photo gracieuseté du Hudson-Mohawk Road Runners Club:


Quant à Jean-Yves, il a conclu son marathon en 4:05:40 à la 17ième position:


Après la course, il y avait de l'eau, du gatorade, une bonne soupe, des bananes, du pain, de la confiture, du beurre d'arachides et des biscuits. Rien de compliqué mais exactement ce qu'il fallait. Je peux vraiment dire que c'était une course pour les coureurs organisée par des coureurs comme bien des courses aux États-Unis.

Aussi, nous avons pu profiter des installations de ce pavillon d'éducation physique pour prendre une bonne douche avant de repartir pour Québec à 15:00 heures.

À Plattsburg, nous avons fait un arrêt pour prendre une bouchée:


Au Winter Hudson Mohawk River Marathon, il n'y a pas de t-shirt ni de médailles mais les marathoniens avaient droit soit à une paire de gants ou à une tuque. Cette tuque va me rappeler de bons souvenirs lorsque je vais la porter à l'entraînement ou à une prochaine course hivernale.

Bref, encore une fois, un beau voyage, bien qu'un peu fatiguant, une belle course et bien du plaisir !






dimanche 11 février 2018

Semaine du 4 février

Du dimanche 4 février au samedi 10 février, j'ai complété une dernière bonne semaine avant mon premier marathon de l'année 2018 que je compte courir dimanche le 18 février.

Comme la semaine précédente, j'ai couru 80 km et fait trois séances de musculation. Côté musculation, j'ai complété un court programme de 4 semaines. Je ne ferai aucune séance de musculation dans la prochaine semaine  afin de n'avoir aucune courbature le jour du marathon. L'année dernière, je faisais sauter uniquement la séance pour les jambes dans la dernière semaine avant mes deux premiers marathons de l'année. J'avais trouvé désagréable de sentir des courbatures dans le haut du corps le jour du marathon. Ce n'est que lors de mon dernier marathon de l'année à Magog que j'ai complètement coupé la musculation la dernière semaine.

Côté course, les sensations ont encore été bonnes. Sur 6 séances, 3 ont été de qualité, soit ma longue sortie, que je considère toujours comme une séance de qualité, et 2 séances tempo. Je sens que les séances tempo que je fais depuis la mi-janvier commencent à porter fruit.

Voici donc le détail de ma semaine du 4 février:

Dimanche 4 février: un dernier gros 30 km avec le zoo couru en 3:48:56, soit un pace moyen de 7:38/km. Très satisfait de cette sortie, surtout qu'elle a été courue dans de la neige, donc sur une surface glissante.Ce genre de sortie est efficace pour développer l'endurance et la force. Je l'ai faite avec de bonnes sensations et je l'ai terminée fort.

Lundi 5 février: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux. En fin de journée,  j'ai fait 1 hre 30 de pelletage intense pour dégager les côtés des abris d'auto à la maison. Ce fut tout un entraînement, autant cardio que musculaire.

Mardi 6 février: -17 C.  Sortie dans le quartier Lebourgneuf en passant, entre autres, par les pistes cyclables Chauveau, Robert-Bourassa et St-Jacques. Les surfaces étaient sur fond de neige durcie. J'étais fatigué et le pace a été lent. 10 km à un pace moyen de 8:10/km.

Mercredi 7 février: -23 C. Sortie dans Montchatel et Loretteville avec de la côte, de la descente et un pace soutenu.Ici, nous voyons au loin la deuxième côte sur le Boulevard des Cimes à Montchatel après celle de l'Avenue de la Volière:


Bonnes sensations durant cette sortie. 10 km à un pace moyen de 6:54/km.

Jeudi 8 février: -12 C., lendemain de tempête. Parcours passant par le Boulevard l'Ormière jusqu'au quartier Les Saules avec retour par le parc industriel Armand Viau et quelques rues résidentielles près de la maison. Sur la photo du bas, j'ai essayé de prendre la pancarte illuminée où y étaient inscrits les mots Gros fun blanc:


Il s'agirait d'un concours organisé par l'Association des stations de ski du Québec. En tout cas, cette pancarte était appropriée à cet endroit à voir la chaussée dans le parc industriel en ce lendemain de tempête. Pour ma course, j'étais un peu fatigué. 10 km à un pace moyen de 7:40/km.

En fin de journée, je suis allé au World Gym faire une séance de  musculation pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Vendredi 9 février: -17 C. Départ du World Gym pour un parcours à l'Ancienne-Lorette. Je suis, entre autres, passé en face de l'Hôtel de Ville illuminé sur la rue Turmel:


C'est agréable de courir tôt le matin à l'Ancienne-Lorette. En plus de bien déneiger la chaussée, le Ville garde longtemps les lumière festives du temps des Fêtes.

Lors de ma sortie, j'ai fait 1 km de réchauffement, 8 km tempo pace marathon et 1 km de retour au calme. Bonnes sensations. 10 km à un pace moyen de 6:45/km.

Par la suite j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.  J'ai mis en pratique un conseil vu sur YouTube la veille, soit d'avoir au moins 45 à 60 secondes de tension sur chacune de mes 12 répétitions. Chaque répétition doit avoir au moins 4 secondes: 1 seconde une fois le mouvement complété, 2 secondes en phase négative, 1 seconde à la fin du mouvement avant la répétition suivante. Il semblerait que c'est plus efficace de travailler de cette façon.

Samedi 10 février: -10 C avec une faible neige qui tombait. Sortie relax en sentier et sur route. Je suis allé vers le nord dans le Parc linéaire en partant de la maison. Sur la prochaine photo, on voit le long escalier qui mène au Boulevard Johnny-Parent:


Le secteur entre le Boulevard Johnny-Parent et la rue de la Falaise verte était fermé.Ici, l'entrée sur le Boulevard Johnny-Parent où le sentier n'est pas travaillé pour la randonnée:


Comme j'ai bifurqué par la rue de la Falaise Verte, j'ai compris que le secteur du Parc linéaire entre le Boulevard Johnny-Parent et la rue de la Falaise Verte est fermé durant l'hiver:


Au bout de la rue de la Falaise verte, une petite montagne de neige bloque l'accès au secteur de la chute Kabir-Kouba:


Je suis donc passé par les Boulevards St-Jacques et Bastien et j'ai coupé par le stationnement du théâtre huron-wendat pour constater que le sentier descendant vers les escaliers du secteur Kabir-Kouba était très étroit et dangereux. Une grosse bûche avait été mise en travers du sentier pour signifier qu'il ne faut pas prendre les escaliers.

Le sentier était travaillé à partir du Parc Jean-Roger Durand. Je me suis rendu dans le secteur du Château d'Eau jusqu'à la hauteur des Canots Légaré avant de revenir vers la maison:


C'était vraiment magnifique avec une température agréable. Cette sortie m'a donné le goût de partir du secteur du Château d'eau vers le nord un bon samedi.

Quant à mon sortie, elle a été de 10 km à un pace moyen de 8:10/km avec les crampons naturellement.

Zoo du 11 février

Pour ma dernière longue sortie avant mon marathon du 18 février prochain, je  me suis contenté de courir que la partie principale de l'entraînement.

Je suis donc arrivé pour 8:15 heures, un peu à la dernière minute. Nous étions seize à prendre le départ, un des plus beaux groupes cet hiver. Nous avons eu la visite de notre ami André Lepire qui a recommencé à courir sur tapis et qui pense revenir avec nous au printemps. Aussi, l'autre André (Angers) était présent. C'est toujours agréable de revoir des amis que nous n'avons pas vus depuis un certain temps.

Le mercure affichait -10 C au départ de cette sortie, ce qui était doux par rapport à plusieurs dimanches dans les dernières semaines. Par contre, il avait neigé la veille et plusieurs rues étaient glissantes. Encore du travail de qualité en perspective !

Jean-Yves avait dessiné un parcours Versant Nord - Pas le Versant Nord avec plusieurs modifications autant dans les côtes à monter que dans les rues à traverser:


Le groupe a rapidement fondu à 14, à 12 et à 9 et ce, sur le chemin Sainte-Foy avant de descendre en direction de Versant-Nord. Nous sommes resté très peu de temps sur Versant-Nord, ce qui est bien parce que ce Boulevard n'est pas ce qui a de plus beau en hiver. Nous sommes remonté rapidement par la route  de la Suète en partie:



et avons pris deux rues plus ou moins parallèles au Boulevard Versant-Nord. Au bout, il y avait la côte de l'Avenue de Norvège qui longe l'autoroute Duplessis:


Nous n'étions pas loin de la rue d'un des amis du zoo et nous en avons profité pour prendre une photo du groupe:


Par la suite, nous sommes passé par plusieurs rues résidentielles glissantes dans l'arrondissement Sainte-Foy pour aboutir près de Place Sainte-Foy. Je tiens à féliciter Jean-Yves qui retient en mémoire toutes ces rues et qui dirige bien les amis.  Cela met de la variété dans nos parcours. Pour les derniers kilomètres,  ce fut le retour classique vers le Centre Lucien-Borne en passant par le Campus de l'Université Laval.

De mon côte, les bonnes sensations se sont poursuivies. À la fin de la sortie, j'avais 22.6 km à ma Garmin en 2:38:45, soit un pace moyen de 7:00/km. J'étais très heureux de maintenir ce pace dans ces conditions très glissantes, surtout que je n'avais pas mis mes crampons.

Marathon du 18 février

À sept jours de mon objectif, les prévisions climatiques sont assez bonnes pour la ville où sera tenu le marathon que je courrai. Elle se trouve à 6 heures de route de Québec dans des conditions normales et il faut aller du côté de l'Oncle Sam.

Je voyagerai avec mon ami Jean-Yves qui, naturellement, courra aussi le marathon. Les prévisions sont des températures d'hiver douces durant la fin de semaine et 40 % de probabilités d'averses de neige le jour du marathon (5 à 10 cm). C'est quand même un marathon d'hiver. En espérant que les prévisions ne changeront pas à la dernière minute...





dimanche 4 février 2018

Semaine du 28 janvier

Nous venons déjà de franchir le mois de février, l'hiver passe vraiment rapidement pour moi cet année.

Le fait que je suis en forme pour la course et que je sors 6 fois par semaine y est pour quelque chose. Dans la semaine du 28 janvier, j'ai couru 81 km avec certaines sorties plus en qualité et continué ma routine de musculation à raison de 3 fois par semaine.

Les sensations sont toujours bonnes et mes jambes sont en bon état. Je prends le temps de faire certains exercices d'étirement depuis le mois de septembre 2016 suite à l'apparition de ma troisième blessure au genou. Cette autre routine est maintenant bien intégrée. J'ai maintenant ajouté des petits massages avec le foam roller et le bâton de massage. C'est environ une  dizaine de minutes  de plus après mes sorties et mes séances de musculation.

Voici donc le détail de cette semaine du 28 janvier:

Dimanche 28 janvier: 30.3 km avec le zoo en 3:37:37, soit un pace moyen de 7:11/km. Cette sortie fut agréable avec une température autour du point de congélation. Cependant, ce fut une longue sortie de qualité avec le parcours de Beauport et ses côtes.

Lundi 29 janvier: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 30 janvier: froid avec -12 C, -21 C facteur vent. Sortie dans le quartier Les Saules par le Boulevard l'Ormière aller-retour. Je me suis rendu dans le quartier qui a été inondé par le débordement de la rivière St-Charles au début du mois. Plusieurs propriétaires ont loué de gros containers pour jeter les nombreux débris dans leur résidence:


Mes jambes étaient encore courbaturées suite à ma longue sortie et le pace a été lent. 10 km à un pace moyen de 7:53/km.

Mercredi 31 janvier: -17 C, -24 C facteur vent. Départ du World Gym pour une sortie à Loretteville avec la côte de la rue Racine. Les jambes étaient meilleures que la veille et la pace a été plus soutenu. 10 km à un pace moyen de 7:06/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Jeudi 1er février: -12 C et chaussée enneigée. Sortie dans le quartier Les Méandres. J'avais mis mes crampons et je suis parti tranquillement pour les 3 premiers kilomètres. Par la suite, j'ai accéléré un peu. 10 km à un pace moyen de 7:43/km.

Vendredi 2 février: -11 C, -16 C ressenti. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. 1 km réchauffement. 8 km tempo marathon avec quelques côtes dans le secteur des rues du Moulin et St-Jacques. 1 km retour au calme. Bon entraînement et bonnes sensations.10.2  km à un pace moyen de 6:47/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 3 février: -25 C, -33 C ressenti. Sortie dans le Parc linéaire, secteur Chauveau sud. Je suis allé plus loin que la semaine précédente. Ici, le long escalier à paliers précédant le secteur de la rue Arsenault:



Avant d'arriver à la passerelle Les Saules, voici l'allure qu'avait la rivière St-Charles:


On pouvait y voir les traces des petits animaux qui traversent la rivière.

Après la passerelle Les Saules, le sentier était plus raboteux et à un endroit trop étroit:


Je suis donc sorti et fait une petite section de la piste cyclable le long du Boulevard St-Jacques avant de revenir sur mes pas. J'ai couru à un rythme confortable. 10.5 km à un pace moyen de 8:15/km.

Le secteur du Parc linéaire qui n'était pas accessible était celui de l'Estacade qui passe sous l'autoroute de la Capitale. Il est un des rares secteurs du Parc linéaire non entretenus l'hiver pour la randonnée.La carte qui suit vous montre les secteurs entretenus et ceux qui ne le sont pas. Les secteurs avec la ligne rouge sont accessibles 4 saisons et ceux avec la ligne pointillée ne le sont pas durant l'hiver:




Zoo carnavalesque du 4 février

Comme à chaque année, tradition oblige, nous avions notre longue sortie carnavalesque dimanche le 4 février, deuxième fin de semaine du Carnaval de Québec .

De mon côté, il s'agissait de ma cinquième longue sortie  consécutive de 30 km et je suis arrivé au Centre Lucien-Borne un peu avant 7:00 heures pour un réchauffement.

Roger, Rénald, Claudine et Gilbert étaient déjà parti. Cependant, Claude est arrivé en même temps que moi. Il y avait plusieurs semaines que je ne l'avais pas vu et j'étais très heureux de pouvoir commencer mon réchauffement avec lui.

Sur la rue Père-Marquette, nous avons aperçu Roger et Rénald qui étaient derrière nous. Nous nous sommes joints à eux mais pour retourner au Centre Lucien-Borne afin d'aller chercher Danielle. Nous sommes arrivé trop tard et elle était parti. Nous sommes donc allé la rejoindre sur les Plaines d'Abraham. De là, nous avons pris la direction de l'Assemblée Nationale et sommes retourné au Centre Lucien-Borne. Avec tous ces détours, j'ai réussi à compléter un réchauffement de 8.2 km.

À 8:15 heures, nous étions 13 pour l'entraînement principal. Jean-Yves nous avait envoyé par courriel le parcours, soit celui du Bonhomme Bouteille ( ou Bonhomme Carnaval ).

La température était assez confortable ( -10 C, ressenti -15 C ). Par contre, il neigeait et la chaussée était très glissante. J'avais prévu le coup et j'avais mis mes crampons.

Nous avons d'abord descendu la côte Sherbrooke pour nous diriger vers le quartier St-Sauveur afin de d'aller courir sur la rue Raoul Jobin, soit l'ancienne rue Sainte-Thérèse très célèbre dans les premières années du Carnaval. Maintenant, il ne se passe plus rien à cet endroit.

Après une boucle dans le quartier Limoilou, nous avons pris la direction du Vieux-Port où le départ de la course en canots du Carnaval était prévu pour 11:30 heures.Nous sommes arrivé au Bassin Louise un peu avant 10:00 heures. Certaines équipes avaient placés leur canot en vue du départ:


La course se déroule sur le fleuve St-Laurent entre Québec et Lévis aller-retour. Voici le terrain de jeux que les équipes avaient pour leur course:


Nous avons continué le long du Boulevard Champlain en direction ouest jusqu'à la rue Champlain que nous avons prise pour revenir en direction est. Sur la rue du Petit-Champlain, nous étions plus dans l'ambiance du Carnaval:


Aussi, il y avait plusieurs personnes dans ce quartier touristique. Nous avons monté la côte Lamontagne (côte à Gilles) pour aboutir dans le Vieux-Québec que nous avons traversé jusqu'au Palais de Bonhomme:


Par après, ce fut la Grande-Allée où plusieurs attractions étaient regroupées:





La sortie était alors presque terminée et nous sommes revenu au Centre Lucien-Borne. Il me manquait une distance de 1.2 km et je l'ai complétée sur la rue des Franciscains.

Au total j'ai couru 30 km en  3:48:56, soit un pace moyen de 7:38/km. Ce fut 27 secondes au kilomètre plus lent que la semaine précédente mais c'était normal vu la chaussée très glissante. Encore une fois, les sensations ont été très bonnes avec des jambes fortes jusqu'à la fin.

Il reste deux semaines avant le premier objectif de l'année. Encore une bonne semaine et après ce sera un court taper.


dimanche 28 janvier 2018

Semaine du 21 janvier

Après deux cycles complétés dans ma progression kilométrique, j'ai couru moins de kilomètres dans la semaine du 21 janvier.

Je suis revenu au kilométrage de la première semaine de ce deuxième cycle, soit  66 kilomètres.Par contre, la semaine n'a pas été nécessaire plus facile. Nous avons eu une autre tempête de neige le mardi ce qui a rendu la chaussée glissante et plus exigeante musculairement pour deux jours. Par la suite, comme la traction était meilleure, j'en ai profité pour faire du travail plus spécifique en courant plus tempo en vue de mon premier marathon qui devrait être, en principe, le 18 février. J'ai donc bien sollicité mes jambes.

Cependant, je suis bien satisfait de mon entraînement en cet hiver 2018. Je suis en avance par rapport à l'année dernière où je revenais d'une blessure au genou pour la troisième année consécutive. Au surplus, les sensations sont bonnes et je jongle bien avec toutes les conditions que de ce rude hiver québécois.

Voici donc le détail de cette semaine du 21 janvier:

Dimanche 21 janvier: une troisième longue sortie de 30 km, toujours avec le zoo. Le pace moyen fut le meilleur des trois. J'ai couru ma distance en 3:37:17, soit un pace moyen de 7:14/km.

Lundi 22 janvier: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et le abdominaux.

Mardi 23 janvier: -9 C, -19 C ressenti et tempête de neige. Voici, un tronçon de rue près de chez moi:


J'ai couru surtout de façon perpendiculaire au vent sur les rues St-Maurice, Vanier et le Boulevard l'Ormière. Les rues n'étaient pas dégagées et la surface était très enneigée et instable. C'était difficile pour avancer et le cardio a bien travaillé. Au surplus, mes jambes n'étaient pas remises à 100 % de ma longue sortie. 7 km à un pace moyen très lent de 8:49/km.

Mercredi 24 janvier: - 6 C, -14 C facteur vent et poudrerie. Départ du World Gym en direction de Loretteville. J'ai monté la côte de la rue de l'Hôpital entre le Boulevard Johnny-Parent et la rue Racine et je suis revenu par le Boulevard l'Ormière. Les rues et les trottoirs étaient glissants et j'avais les jambes lourdes en partant. 8 km à un pace moyen de 7:57/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les jambes, les fessiers et les mollets. Ma fille Catherine a commencé le CEGEP avec un nouvel horaire. Je vais souvent la reconduire. Cette session, elle commence à 8:00 heures uniquement les mardi et jeudi. Par conséquent, comme je fais mes séances de musculation les lundi, mercredi et vendredi, j'aurai souvent l'occasion d'enchaîner mes entraînements de course et de musculation les mercredi et vendredi. Je préfère ainsi car le World Gym est vraiment très achalandé en fin de journée.

Jeudi 25 janvier: plus froid avec -18 C, -28 C ressenti. Sortie passant par le parc industriel Armand Viau. Dans mon billet précédent, je vous ai montré la belle église de l'Ancienne-Lorette et je vous disais qu'on la voit de loin. Sur la photo ci-bas, j'étais dans le parc industriel et on apercevait les lumières rouges des petites croix au bout des deux clochers de l'église:


Comme la traction était bonne, j'en ai profité pour faire un tempo run durant cette sortie. Bonnes sensations. 7 km à un pace moyen de 6:53/km.

Vendredi 26 janvier: très froid avec -22 C, -33 C facteur vent. Départ du World Gym pour un parcours passant par l'Ancienne-Lorette. Je suis parti vent de face et j'ai du remonter le passe montagne par dessus le nez ce qui amène de la buée dans mes lunettes. Je les ai donc enlevées dans le premier kilomètre. Le pace a été assez soutenu. 7 km à un pace moyen de 7:10/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 27 janvier: -12 C, -18 C ressenti. Sortie dans le Parc linéaire secteur Chauveau sud. Je n'avais pas couru en sentier depuis deux semaines. La rivière me manquait:


Le sentier était durci mais assez rabotteux et en single track par endroits:


J'ai pris un pace relax de récupération. 7 km à un pace moyen de 8:39/km.

Zoo du 28 janvier 

En ce dimanche 28 janvier, j'avais au programme ma quatrième longue sortie consécutive de 30 km,

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne vers 7:05 heures. Sur le stationnement, il y avait les véhicules de Claudine et Gilbert ainsi que celui de Roger mais les amis étaient déjà parti pour leur réchauffement.

J'ai donc pris le départ de mon réchauffement sous une température autour très douce et printanière autour du point de congélation. Naturellement, j'en ai profité pour m'habiller plus légèrement et c'était bon pour le moral Je suis monté vers la Grande-Allée par la rue des Érables et je me suis dirigé vers la rue Belvédère dans l'espoir de croiser Claudine et Gilbert sur le parcours habituel du réchauffement.

C'est plutôt Bruno que j'ai croisé et je me suis joint à lui. Nous nous sommes rendu jusqu'à la sortie des Plaines d'Abraham près de l'Assemblée Nationale. Voici le Palais de glace du Carnaval que je voulais vous montrer la semaine dernière:


Le Carnaval a débuté la vendredi le 26 janvier et se terminera dimanche le 11 février. Jean-Yves devrait nous préparer une longue sortie carnavalesque la prochaine fin de semaine.

Nous sommes rentré au Centre Lucien-Borne par le Boulevard René-Lévesque. Mon réchauffement a été de 6.5 km.

À 8:15 heures, nous étions 12 pour la partie principale de l'entraînement. Jean-Yves nous avait communiqué le parcours Beauport ou Cochon mignon:


Ce n'est pas la première fois que nous le faisons. Il a un dénivelé intéressant pour ceux qui préparent le marathon de Boston. Pour les autres, ce type d'entraînement est toujours payant.

Nous nous sommes rapidement retrouvés 10 avant de prendre la 18ième Rue en direction de Beauport. Ici, Claudine, Gilles et Paul, un peu avant d'arriver aux toilettes des Galeries de la Canardière:


Après la pause toilettes, ils nous ont quitté et nous étions alors 7 à s'engager dans les côtes de Beauport. Nous sommes, entre autres, passé sur la rue Latouche:


Il y avait à cet endroit un beau point de vue sur le Fleuve St-Laurent et sur Sainte-Pétronille de l'Ile d'Orléans:


Par après, ce fut la côte de la Cimenterie jusqu'au Boulevard des Chutes où nous sommes revenu en direction ouest vers le Centre Lucien-Borne. Nous sommes remonté à la Haute-Ville par les côtes des rues de la Potasse et des Glacis et avons terminé par le long faux plat montant de la rue Saint-Jean. Du solide comme sortie !

De mon côté, je suis toujours en progression avec mon meilleur pace moyen de mes 4 sorties de 30 km. J'ai terminé avec 30.3 km en 3:37:37, soit un pace moyen de 7:11/km. Je me suis bien senti tout au long de la sortie avec de bonnes jambes.

À venir

Il me reste trois semaines avant le marathon que je veux courir le 18 février. Je ferai deux semaines de 80 km et une dernière en mode taper autour de 40 km. Reste maintenant à espérer qu'une tempête de neige ne viendra pas chambouler mes plans la fin de semaine du 18 février. Cependant, il sera toujours possible de faire des ajustements.