Follow by Email

lundi 15 janvier 2018

Semaine du 7 janvier

Dans cette semaine du 7 janvier, j'ai atteint un autre plateau dans ma préparation hivernale en vue du premier marathon que je courrai en 2018.

L'objectif est en février mais je tais le nom du marathon car il nous a porté malheur dans les trois dernières années. En effet, j'ai été blessé à un genou à chacune de ces trois années et je n'ai jamais pu me préparer pour le courir. Quant à mes amis, ils se sont toujours désisté vu les mauvaises conditions climatiques la fin de semaine de ce marathon pour un voyage de près de 6 heures de route.

J'aimerais bien régler le cas de ce marathon une fois pour toute cette année. Je l'ai déjà couru à deux reprises dans les années 90 mais je veux le refaire et revivre l'expérience d'un marathon d'hiver.

Quoiqu'il en soit, je serai prêt. Ma progression en endurance se déroule très bien et je n'ai aucune blessure cette année, enfin ! Donc, pour la semaine du 7 janvier, j'ai atteint le plateau des 70 km en courant 72 km.

Après la longue sortie du 7 janvier, le gros froid nous a quitté. Nous avons même eu droit à un redoux de deux jours nous donnant des conditions printanières. Par contre, l'hiver s'est rappelé à nous à la fin de la semaine avec une tempête de neige.

Voici donc le détail de cette semaine du 7 janvier:

Dimanche 7 janvier: ma première longue sortie de 30 km de l'année. Comme d'habitude, je l'ai faite avec le zoo. Sous un mercure de -25 C et un ressenti de -32 C, j'ai couru ma distance en 3:56:36 à un pace moyen très lent de 7:52/km, le froid ayant drainé une bonne partie de mes énergies. J'avais mis mes crampons pour toute la durée de cette sortie afin des les tester sur une longue sortie hivernale. Ils ont passé le test. Pour moi, le premier 30 km est toujours un bon test pour me mettre en confiance.

Lundi 8 janvier: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 9 janvier: enfin plus doux avec -7 C, -12 C facteur vent. Il neigeait depuis la veille, donc la chaussée était glissante, J'ai donc mis mes crampons pour une sortie passant par le Boulevard l'Ormière, le quartier Les Saules et le Boulevard St-Jacques où la piste cyclable était dégagée. Les jambes étaient encore un peu lourdes de mon 30 km du dimanche mais les sensations étaient meilleures que la veille où j'étais fatigué. 9 km à un pace moyen de 7:55/km.

Mercredi 10 janvier: -12 C, -21 C facteur vent. Départ du World Gym pour une sortie à Loretteville où j'ai monté la côte de la rue Racine. Les 4 premiers kilomètres ont été lents mais ce fut mieux par la suite. 9 km à un pace moyen de 7:49/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Jeudi 11 janvier: - 2 C et petite bruine verglaçante. C'était agréable d'être habillé plus léger. Sortie dans le quartier Les Méandres. Les jambes étaient légèrement courbaturées de la séance de musculation de la veille. 8 km à un pace moyen de 7:51/km.

Vendredi 12 janvier: +5 C, pluie fine et brouillard. Voici, l'allure printanière du Boulevard l'Ormière ce matin la:


Ce redoux m'a donné le goût de faire une scéance de fartlek. Départ du World Gym pour un parcours montant à Loretteville. Après quelques courtes accélérations, j'ai monté la côte de la rue de l'Hôpital sur 1 km à l'effort du demi-marathon. Un peu après, sur l'Ormière, j'ai fait 1.2 km au pace marathon et une couple d'accélérations plus courtes. Un bel entraînement qui me montre que le cardio est là malgré les paces lents des jours précédents. 8 km à un pace moyen de 7:07/km.

Par la suite j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps. C'était la dernière séance d'un programme de six semaines. Je devrais commencer un nouveau programme la semaine prochaine toujours en gardant le même modèle de programme split qui fonctionne bien pour moi et qui n'hypothèque pas mes jambes. Je vais faire travailler les mêmes groupes musculaires mais en changeant tout simplement les exercices.

Samedi 13 janvier: -10 C, -15 C ressenti et tempête de neige. Voici encore une photo du Boulevard l'Ormière afin de voir le contraste avec la veille:


On ne s'ennuie pas avec notre hiver québécois. J'ai terminée la semaine avec une sortie passant par le Parc industriel Armand Viau. C'était très glissant quoique les crampons aidaient un peu. Il y avait de la glace sous la neige. 8 km à un pace moyen de 7:59/km.

Zoo du 14 janvier

Comme la semaine précédente, j'avais de nouveau 30 km comme objectif pour ma longue sortie hebdomadaire.

La température était de -23 C avec un ressenti de -31 C. C'était moins froid que le dimanche précédent mais rien d'idéal.

Je suis arrivé un peu après 7 heures au Centre Lucien-Borne et j'ai de nouveau fait mon réchauffement principalement avec Claudine et Gilbert.

Le parcours du jour était celui du Trait Carré à Charlesbourg. Nous sommes d'abord passé par le quartier St-Sauveur où la tempête de la veille avait laissé des traces:


Ce parcours comporte une longue côte sur la 3ième avenue ouest dans Charlesbourg. Par après, nous avons rejoint le quartier historique du Trait-Carré:


Nous sommes redescendus du côté ouest du Boulevard Henri-Bourassa et sommes revenus au Centre Lucien-Borne par Limoilou, le secteur du Palais de justice, la côte du Palais et le long faux plat montant de la rue St-Jean.

J'ai terminé ma sortie avec 30.2 km en 3:44:53, soit un pace moyen de 7:25/km. Ce fut presque 30 secondes au kilomètre de mieux que la semaine précédente et avec de meilleures sensations.

Pour la prochaine semaine, l'objectif est de 80 km. J'espère que les conditions seront meilleures que ce que nous avons eu dernièrement.


dimanche 7 janvier 2018

Première semaine de l'année 2018

Durant la première semaine de l'année 2018, j'ai commencé un deuxième cycle d'entraînement en vue des différents marathons que je courrai cette année.

La vague de froid commencée la semaine précédente s'est poursuivie une partie de la semaine avec une courte accalmie de deux jours. Après plusieurs sorties faites à des températures ressenties dans les -30 C, je m'y suis habitué même si certaines sorties sont plus pénibles que d'autres.

Je me suis aussi inscrit à deux marathons, soit le marathon d'Ottawa (27 mai 2018) et le marathon de Québec (14 octobre 2018). J'ai aussi l'intention d'en courir d'autres et je vous les préciserai au cours des prochaines semaines. De plus, il devrait y avoir quelques demi-marathons et un trail au courant de l'été prochain.

Voici donc le détail de cette première semaine de l'année 2018:

Dimanche 31 décembre: j'ai terminé l'année 2017 avec une longue sortie de 25.12 km avec Luc Dufresnes que nous avons faite à partir du World Gym de Beauport. Sous une température ressentie de - 30 C, j'ai couru ma distance en 3:05:29 soit à un pace moyen de 7:23/km.

Lundi 1er janvier: congé de course et de musculation, le World Gym étant fermé.

Mardi 2 janvier: -27 C, -40 C facteur vent soit la température la plus froide cet hiver pour moi jusqu'à maintenant. Je suis parti du World Gym. Ma Garmin a lâché après 2 km. Elle n'était pas assez chargée pour le froid qu'il y avait. J’ai donc évalué la distance à 8 km pour environ 1 heure de jogging. Bonnes sensations malgré tout mais la combinaison de vêtements sur les jambes était limite.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mercredi 3 janvier: -25 C. Un peu moins froid. On annonçait aussi un répit de la vague de froid à partir du lendemain jusqu'à la fin de semaine. Départ du World Gym pour une sortie à l'Ancienne-Lorette. Sur la rue des Pins, j'ai rencontré Claudine qui terminait son entraînement. Je l'ai accompagnée jusqu'à son domicile et j'ai salué Gilbert qui n'était pas sorti vu qu'il avait le rhume. J'ai continué par l'arrière de la Polyvalente de l'Ancienne-Lorette, le long du terrain de football:


J'ai coupé par le boisé de la rivière Lorette où le sentier était très bien tapé et très praticable même sans crampons. Il y avait une petite piste de ski de fond à cet endroit. Par après, j'ai monté une couple de côtes dans le secteur de la rue Saint-Jean Baptiste. Bonnes sensations surtout dans la deuxième moitié de la sortie. 9 km à un pace moyen de 7:24/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Jeudi 4 janvier: Beaucoup plus doux avec -10 C, -15 C ressenti. Sortie sur route avec une courte portion d'environ 1.5 km dans le Parc Chauveau et le Parc linéaire:

(Parc Chauveau)

(Parc linéaire)

J'essayais une nouvelle paire d'espadrilles, de trail cette fois-ci, des Asics Fuji Trabuco en gore tex, achetées la veille:


Je les ai trouvées confortables et je n'ai rien à redire de ce côté. Par contre, elles n'ont pas beaucoup de crampons et la traction dans la neige glissante n'était pas vraiment bonne. Je devrai les essayer avec mes crampons. Pour ma sortie, la surface était glissante et mon pace a été plus lent: 8 km à un pace moyen de 7:55/km.

Vendredi 5 janvier: -12 C, -18  facteur vent. Je m'attendais à courir dans une tempête de neige sauf qu'il y avait seulement du vent. Je suis parti du World Gym pour une sortie passant par le Parc industriel Armand Viau et le quartier Les Saules. La chaussée était un peu glissante vu les chutes de neige de la veille. J'avais mis mes crampons pour une meilleure traction. 8 km à un pace moyen de 7:50/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 6 janvier: une autre vague de froid était arrivée, -21 C, -33 C facteur vent. Sortie dans le Parc linéaire, secteur Chauveau sud, avec mes crampons. C'est ma plus longue en sentier cet hiver. Je me suis rendu après les côtes du secteur de la rue Arsenault:




Par après, je suis revenu sur mes pas.  Dans le ciel, j'ai vu un petit oiseau de proie voler avec un écureuil qu'il venait d'attraper. C'est assez impressionnant. Je n'avais jamais vu cela dans le Parc linéaire.

J'ai couru 8 km à un pace moyen de 8:16/km. En passant, le site de la Société de la Rivière St-Charles indique que 27 km des 32 km du sentier sont damés pour la marche en hiver. Suite à une bordée de neige, les escaliers et les passerelles sont déneigés et sécurisés en priorité. Quant au damage des sentiers, il est fait dans les deux jours suivants. Il faut donc en profiter.

En résumé, pour cette semaine du 31 décembre, j'ai couru 66 km. Toutes mes sorties ont été faites en endurance, certaines étant ponctuées de côtes.

Zoo du 7 janvier

L'objectif du jour était une longue sortie de 30 km. Compte tenu que la vague de froid continuait à sévir, Jean-Yves nous avait envoyé un parcours intitulé Aprenti Saoulon:


Ce parcours était en majeure partie orienté sud-nord, nord-sud et ce afin d'éviter le vent de l'ouest causant le fameux facteur de refroidissement. D'ailleurs, quand j'ai commencé à faire mon réchauffement à 7:00 heures, la température était de -25 C, -32 C facteur vent.

J'ai d'abord couru 1.5 km seul et je suis retourné au Centre Lucien-Borne pour 7:15 heures, question de voir si des amis partaient pour le réchauffement officiel. Il y avait alors Claudine et Gilbert qui partaient et je me suis joint à eux. Nous avons descendu des rues nord-sud, sud-nord dans le quartier Montcalm. J'ai eu beaucoup de difficultés à me réchauffer même si j'avais les bons vêtements. Les sensations n'étaient pas très bonnes.

Nous sommes retourné au Centre Lucien-Borne et nous avons croisé Paul et Gilles. Je me suis joint à eux jusqu'au stationnement du Centre. Comme la distance de mon réchauffement n'était pas suffisante, j'ai continué et j'ai vu Jean-Yves sur la rue Père-Marquette. J'ai donc fini mon réchauffement avec lui. J'avais alors 8 km complétés à un pace moyen très lent au-dessus de 8:00/km.

À 8:15 heures, nous étions 11 pour l'entraînement principal. Pour moi, c'était une surprise de voir autant d'amis affronter le gros froid. Des vrais de vrais !!!

Nous avons d'abord descendu la côte Sherbrooke et traversé les quartiers St-Sauveur et St-Roch en direction de Limoilou. Dans ce dernier quartier, avant que mon iphone qui ne supporte pas le froid s'éteigne, j'ai pris quelques photos des vrais de vrais:

Paul

Rénald qui revenait d'une blessure à l'épaule subie en décembre

Claudine et Gilles

Gilbert et Gerry

Dans l'ordre, Bruno, Jean-Yves, Sylvie et Luc

Chapeau ! Ça prenait du guts pour courir ce matin la. Quelques personnes que nous avons croisées nous l'ont d'ailleurs dit, certains nous traitant de fous.

Après une pause pipi au restaurant McDonald's de la 1ère Avenue, quatre amis nous ont quitté. Nous avons continué jusqu'à la 55ième rue et sommes revenus vers le sud par différentes rues de Limoilou. De mon côté, les sensations n'étaient pas meilleures. J'en avais pris mon parti et j'étais sur un petit pace. En plus de l'endurance, je travaillais mon mental.

Dans les derniers kilomètres, trois amis ont décidé de prendre des routes plus directes pour le Centre Lucien-Borne. Quant à moi, j'ai terminé avec Bruno sur le parcours dessiné par Jean-Yves. Il se terminait par notre côte préférée, la Sherbrooke. Au Centre-Lucien-Borne, il me manquait 1.2 km que j'ai couru sur la rue des Franciscains. Au total pour moi, ce fut donc 30.08 km en 3:56:36, soit  un pace moyen de 7:52/km. La sortie ne fut pas facile mais elle est en banque.

L'Annapurna III

L'Annapurna III est une terrible montagne de la chaîne des Himalayas qui n'a jamais encore été escaladée à ce jour. Une équipe d'alpinistes chevronnés s'est récemment attaquée à ce monstre. Je vous partage ici leur tentative. Toutes les techniques des alpinistes y passent. Ce documentaire de 12 minutes a été primé. C'est vraiment à regarder:




dimanche 31 décembre 2017

Denière semaine de l'année 2017

C'est aujourd'hui la dernière journée de l'année 2017, une journée de gros froid à Québec dans laquelle les fêtes de la Nouvelle Année se dérouleront.

Dans la dernière semaine, j'étais seul, ma conjointe et ma fille étant en voyage à Florence en Italie. Je suis allé passer une semaine chez ma mère qui vit dans l'arrondissement Sainte-Foy, ce qui m'a permis, entre autres, de changer ma routine et de courir sur de nouveaux parcours.

Dès mercredi, une vague de froid a commencé à sévir. Elle va durer une semaine et elle va battre un record vieux de 110 ans pour la fin du mois de décembre. De mon côté, quand on nous annonce de telles conditions, je me me prépare mentalement à les affronter. Après 36 années à courir à l'extérieur, c'est toujours un défi et c'est ce que j'aime.

Voici d'abord comment s'est déroulé la dernière semaine de mon année 2017:

Dimanche 24 décembre: 25 km avec mon ami Gilbert sur un parcours de l'Ancienne-Lorette à Val-Bélair aller-retour. J'ai couvert ma distance en 3:07:49 à un pace moyen de 7:31/km sur un parcours difficile avec de longues montées et de longues descentes.Gilbert préparera d'ailleurs le marathon de Boston sur ce parcours.

Lundi 25 décembre: congé de course comme d'habitude et comme le World Gym était fermé en ce jour de Noël, ce fut congé de musculation aussi.

Mardi 26 décembre: en  ce lendemain de Noël, -10 C, -19 C facteur vent avec de la poudrerie. Je suis parti de chez ma mère à Sainte-Foy. Les rues étaient presque désertes. Je suis passé, entre autres, par l'École des Compagnons de Cartier où je suis allé voir l'entrée du boisé où nous faisions notre réchauffement avant nos séances d'intervalles sur la piste d'athlétisme dans les années où j'étais dans le club La Foulée:


Le sentier n'était pas tapé et je n'y suis pas allé. Ça peut donner des idées à mon ami Jean-Yves pour un parcours un de ces jours.

Plus bas, l'espace où se trouve la piste d'athlétisme de 400 mètres enfouie sous la neige:


Je me suis senti un peu nostalgique. Par contre, je ne retournerais pas courir dans ce club car j'adore mon groupe d'amis coureurs avec lesquels je m'entraîne le dimanche et participe à des marathons.

Par la suite, j'ai continué dans le secteur des Compagnons de Cartier où je suis passé par la belle petite rue du Campanile:


Au total, ce fût une sortie relax de 7 km à un pace moyen de 7:44/km.

Par après, je me suis rendu au World Gym où j'ai fait une séance de musculation pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux. Le gym était sur l'horaire du samedi et du dimanche. Par contre, il n'y avait pas beaucoup de monde vers 9:00 heures comme le samedi et le dimanche.

Mercredi 27 décembre: début de la vague de froid avec -24 C, -34 C facteur vent. Toujours à Sainte-Foy. J'ai descendu le Boulevard Pie XII vers la plage Jacques-Cartier. Je n'ai pu me rendre à cet endroit, l'accès étant fermé pour l'hiver:



Je suis donc remonté par des petites rues pour aller longer l'autoroute Duplessis du côté ouest. Quand j'ai commencé à courir en direction ouest, j'ai du enlever mes lunettes à cause du froid très intense. 7 km à un pace moyen de 7:33/km.

Par après, je me suis rendu au World Gym où j'ai fait une séance de musculation pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Jeudi 28 décembre: -23 C, -33 facteur vent. J'ai couru sur un parcours à Sainte-Foy dans les rues résidentielles sud-nord, nord-sud pour éviter le vent d'ouest. C'est un parcours d'alcoolique comme dirait un certain ami de notre groupe. Dans un parcours d'alcoolique, on monte et on descend des rues. J'ai donc couru 7 km à un pace moyen de 7:29/km.

Vendredi 29 décembre: -25 C, -32 C facteur vent. Descente de la côte de Cap-Rouge:


Au bas, je suis arrivé au Restaurant Quai 1635, à l'entrée ouest de la plage St-Laurent.:


J'ai fait 200 mètres le long du fleuve St-Laurent qui était magnifique avec les glaces. Malheureusement, la pile de mon iphone ne supportait plus le froid et je ne peux vous montrer ce que j'ai vu.

Je suis revenu sur mes pas et remonté la longue côte de Cap-Rouge, ce qui, encore une fois, m'a rappelé mes années La Foulée où nous montions souvent cette côte.  Les sensations étaient bonnes et j'ai terminé à un rythme un peu plus soutenu, comme si la montée m'avait fouetté. 7 km à un pace moyen de 7:31/km.

Par après, je me suis rendu au World Gym où j'ai fait une séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 30 décembre: -22 C, -30 C facteur vent. Cette fois-ci, j'ai fait une boucle à Sainte-Foy sur un parcours passant, entre autres, à l'est de l'autoroute Duplessis. 7 km à un pace moyen de 7:38/km.

J'ai donc terminé l'année 2017 avec une semaine de 60 km. J'ai utilisé mes crampons sur les sorties de mardi à samedi afin de les tester un peu plus. Cependant, le temps très froid donnait une bonne traction et ils n'étaient pas nécessaires. Je les garderai maintenant pour les surfaces rendues glissantes par la neige dans des températures plus douces et lors des épisodes de verglas.

Longue sortie du dimanche 31 décembre

Comme le dimanche précédant, j'ai trouvé un autre ami pour m'accompagner pour ma longue sortie dominicale. Luc Dufresnes, qui avait couru 21 km la veille avec 6 amis du zoo dans la même température glaciale, était partant pour une autre sortie de 21 km. On peut dire que Luc est un vrai de vrai.

Nous nous sommes donc donné rendez-vous dans le stationnement du World Gym Beauport pour 8 heures:



Comme mon objectif était de 25 km, je suis arrivé 30 minutes avant pour un réchauffement de 4 km. Quand je l'ai commencé, la température était de -22 C, -30 C facteur vent. Un autre beau défi nous attendait.

À 8:00 heures, nous avons pris le départ de notre parcours de 21 km:



Luc avait pensé partir vers l'est pour rejoindre la côte de la cimenterie. Il s'est ravisé car nous aurions été obligés de revenir longtemps contre le vent d'ouest qui donnait ce ressenti de -30 C. Il a plutôt proposé d'aller vers le Vieux-Port, ce qui donnait de grandes sections du nord vers le sud avec le vent de côté. Ce fut une bonne proposition.

Luc est plus rapide que moi mais il a couru toute la sortie à mon pace compte tenu de son entraînement de la veille.

Dans le secteur du marché du Vieux-Port, nous avons croisé nos amis Gilles Lamontagne et Paul Tessier qui étaient sur le retour de leur longue sortie de 20 km:


J'étais bien content de les croiser. Eux aussi, ils sont tenaces. On en a profité pour se souhaiter une bonne année 2018.

Luc et moi avons continué le long du Boulevard Champlain jusqu'à un croisement de route avant  la halte routière. J'ai alors proposé à Luc de monter à la Haute-Ville pour passer par la Grande-Allée afin de voir les installations des Fêtes de la nouvelle année.

Nous sommes donc revenus sur nos pas, avons traversé la rue du Petit-Champlain, monté les escaliers et la côte de la Montagne. Par la suite, ce fut la rue Saint-Louis jusqu'à la Grande-Allée qui était prête pour les Festivités de la nouvelle année:



Après la Grande-Allée, nous sommes redescendu en direction sud et sommes retourné au World Gym Beauport. Nous avons terminé avec quelques bonnes côtes dont celle de l'Avenue Saint-Georges dans l'arrondissement Beauport.

J'ai donc complété ma distance de 25 km en 3:05:29 à un pace moyen de 7:23/km.J'ai eu de meilleures sensations que la semaine précédente, ce qui est surprenant compte tenu du froid mordant. Quant à Luc, sa sorite a été de 21.2 km, ce qui lui a fait la distance d'un marathon en deux jours.C'est la recette magique du zoo.

Bilan de fin d'année

Mon année 2017 est parti un peu difficilement. D'une part, j'ai repris la course dans la semaine du 8 janvier après un automne 2016 de misère où j'ai traîné une blessure au genou. Il s'agissait de mon  troisième automne  consécutif  où je subissais une blessure au genou.

Donc, à l'automne 2016, j'ai du me contenter d'entraînements croisés sur l'elliptique et le rameur. L'elliptique entretenait ma blessure au genou. Quand j'ai commencé le vélo à la fin décembre, ma blessure au genou est disparue. Si j'avais su avant...

La reprise de course en janvier 2017 n'a pas été facile. Le cardio était là mais ma métatarsalgie au pied gauche continuait de me déranger. Je n'ai pas pu faire une préparation suffisante pour le marathon d'Ottawa et j'ai décidé de ne pas y prendre part. Ce fut une sage décision.

En effet, le 15 mai, j'ai rencontré le podiatre Martin Demers. Il a d'abord fait une évaluation et il m'a dit que je n'avais pas besoin d'orthèses. Il m'a conseillé de courir avec des talonnettes pour soulager l'inflammation dans mon talon droit du à mon haglund. Je savais que cela ne fonctionnerait pas mais je l'ai quand même fait pour lui prouver que j'avais besoin d'orthèses. Il m'avait dit de le revoir au besoin.

Je l'ai donc revu en juin et il m'a fait des orthèses que j'ai eues le 3 juillet. J'ai immédiatement trouvé qu'elles étaient très confortables. Rien à voir avec celles de la Clinique Équilibre.

Entre temps, j'ai pris part au demi-marathon de Baie Saint-Paul en mai et au 15 km du Défi Dansereau en juin, question de rester prêt pour la 20ième édition du marathon Lévis-Québec à la fin août.

En juillet, j'ai donc pu monter sur des longues sorties de 30 km avec l'aide de mes nouvelles orthèses. J'ai aussi refait un autre demi-marathon à Saint-Raymond.

En août, j'ai pris part au demi-marathon Marcel Jobin deux semaines avant le marathon Lévis-Québec. Ce fut un bon test.

J'ai complété le 20ième marathon Lévis-Québec en 4:30:56, un peu déçu de mon chrono par rapport à mon 4 heures 19 de l'année précédente. Par contre, j'ai mal couru en suivant la lapine des 4 heures 15. Je ne fais jamais cela habituellement, écoutant toujours mes sensations. J'étais tout de même satisfait d'être du groupe de coureurs qui ont couru les 20 éditions du marathon et de prendre part à la petite fête après la course.  Ce fut aussi l'occasion de rencontrer les gens de Gestev qui ont acheté le circuit Courir à Québec dont fait partie le marathon de Québec. Il changera de parcours et de date en 2017.

Comme j'ai bien terminé mon marathon à Québec malgré la déception du chrono, je me suis inscrit au marathon de Rimouski que j'ai couru début octobre. Ce fut pénible avec les très forts vents (4:51:23) mais je suis satisfait d'avoir complété la course dans ces conditions et avec de l'énergie pour le reste du mois d'octobre.

Je me suis donc inscrit au marathon de Magog couru à la fin octobre. C'est un marathon de côtes, le plus difficile au Québec. Je voulais le courir par défi depuis 2-3 ans et aussi pour profiter des beaux paysages d'automne dans cette région. Je ne fus pas déçu. D'une part, des côtes j'en ai grimpées et ce, dans un décor magnifique. J'ai terminé ce marathon en 4:56:28. Le chrono n'a pas beaucoup d'importance sur ce genre de parcours. J'ai  bien couru et je me suis senti fort tout le long de la course. Même si le marathon Lévis-Québec fut mon meilleur chrono en 2017, je considère le marathon de Magog comme mon accomplissement personnel de l'année.

Côté entraînement, j'ai terminé l'année 2017 avec 3273 km. Il est intéressant de faire l'exercice de comparer ce kilométrage avec les années antérieures. Comme je suis sur Garmin Connect depuis la fin de l'année 2010, j'ai sorti le kilométrage annuel pour les années 2011 à 2016:

2011: 3076 km;
2012: 3978 km;
2013: 3636 km;
2014: 3036 km;
2015: 2953 km;
2016: 2894 km;

Donc, 2017 fut une année relativement bonne côté kilométrage et ce, malgré les blessures aux genoux depuis 2014. Par contre, le haut kilométrage n'est pas un gage de bons chronos. J'ai couru mon meilleur marathon depuis l'année 2006 à Lowell en 2015 ( 4 heures 11) malgré un kilométrage plus bas que les années précédentes. Pour moi, un plus haut kilométrage signifie que je profite plus des plaisirs de la course à pied.

Enfin, je profite de ce billet pour vous souhaiter une bonne année 2017. Je vous partage une belle photo de notre chienne Chloé qui nous montre qu'on doit apprendre à se détendre, sûrement un souhait pour tous en cette époque où tout le monde est stressé:









samedi 23 décembre 2017

Dernière semaine avant Noël

En cette dernière semaine avant la Fête de Noël, j'ai diminué légèrement mon kilométrage après avoir atteint un premier plateau de 60 km par semaine dans ma préparation hivernale.

Ce ne fut pas une grosse diminution car j'ai quand même couru 50 kilomètres dans ma semaine. Je me sens de mieux en mieux. Les jambes répondent bien. Quant au haut du corps, les muscles commencent à s'habituer à mon programme split body commencé depuis déjà trois semaines. J'ai continué à ressentir des adhésions ou craquements dans mes trapèzes mais un simple exercice de roulement des épaules me fait beaucoup de bien pour décoller ces adhésions.

Aussi, ma conjointe et ma fille étant en Italie pour 10 jours depuis le 20 décembre, nous avons réveillonné le 19 décembre. J'ai reçu en cadeau un gros rouleau de massage comme ceux du World Gym et que j'aime beaucoup pour soulager les jambes  et le bas du dos:



Voici donc le détail de ma semaine du 17 décembre:

Dimanche 17 décembre: 25.2 km avec le zoo en 3:00:17 à un pace moyen de 7:09/km.

Lundi 18 décembre: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 19 décembre: -8 C sans vent. Sortie dans le secteur de l'école La Chaumière où ma fille a fait sa troisième année du primaire:


La température était agréable mais quand c'est plus doux, les rues sur fonds de neige sont plus glissantes. J'aurais pu tester mes crampons cette journée la. Les sensations n'étaient pas bonnes, donc je suis parti très lentement. Cependant, j'ai terminé plus rapidement. 6 km à un pace moyen de 7:43/km.

Mercredi 20 décembre: congé de course. C'est rare que je prends deux jours de congé durant la semaine mais je n'avais tellement pas de kilomètres à courir dans ma semaine que je les ai répartis sur cinq jours. Cependant, j'ai fait ma séance de musculation au World Gym pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Jeudi 21 décembre: début officiel de l'hiver avec -16 C, -23 C facteur vent, on ne pouvait pas se tromper de saison. Je suis monté à Loretteville par les côtes des rues Lessard et des Dames Ursuline. J'ai descendu la rue Racine et je suis revenu par le Boulevard l'Ormière. Les jambes étaient légèrement courbaturées de la séance de musculation de la veille. 6 km à un pace moyen de 7:40/km.

Vendredi 22 décembre: - 27 C. Comme mes vacances des Fêtes étaient débutées, j'ai attendu le lever du jour pour pouvoir courir à la clarté. Je suis parti du World Gym pour une boucle passant par le Parc Armand Viau et le Boulevard l'Ormière que j'ai rejoint en passant devant le gros magasin d'Ameublements Tanguay:



Les sensations ont été bonnes malgré le froid. 7 km à un pace moyen de 7:02/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 23 décembre: -10 C, -19 C facteur vent avec une faible neige. J'ai mis mes nouveaux crampons pour les tester:


Je suis allé d'abord dans le Parc Chauveau:


En traversant le petit pont donnant accès au Parc linéaire, j'ai constaté que la Rivière St-Charles est de plus en plus gelée avec les gros froids que nous avons eus dernièrement:


C'est de toute beauté. J'ai continué dans le Parc linéaire et je suis allé beaucoup plus loin que le samedi de la semaine précédante, les crampons aidant.Voici l'endroit où je suis revenu sur mes pas soit avant les deuxièmes escaliers du secteur Chauveau sud:


Les crampons m'ont donné une bonne traction et j'ai pu faire une sortie bien agréable en nature. 6 km à un pace moyen de 7:41/km.

Dimanche 24 décembre

En cette veille de Noël, il n'y avait pas de zoo, le Centre Lucien-Borne étant fermé. Cinq amis se sont réunis le samedi 23 décembre et ont fait une longue sortie préparée par Jean-Yves et passant par certaines rues du nouveau parcours du marathon de Québec.

De mon côté, je préférais faire ma longue sortie le dimanche. Mon ami Gilbert aussi. Nous avons donc pris rendez-vous pour partir à 7:30 heures de l'Ancienne-Lorette.

Dans les premiers kilomètre, nous avons croisé Claudine, la conjointe de Gilbert, qui était parti plus tôt pour une sortie de 16 km:


Par la suite, j'ai continué avec Gilbert:


Nous avons couru sur un parcours de 20 km que Gilbert fait à l'occasion et qui passe par Val-Bélair. Après la route de l'Aéroport, ce fut le Boulevard Sainte-Geneviève et le long faux plat montant de l'Avenue de l'Amiral. Nous avons rejoint de nouveau la route de l'Aéroport pour continuer à monter. À un moment donné, nous avons croisé la rue où demeure notre amie Mélanie et où nous avions une belle vue sur les montagnes au loin:


Toujours sur la route de l'Aéroport après la montée, ce fut une longue descente. Gilbert a allongé un peu son parcours sur la route de l'Aéroport vu que je désirais courir 25 km. Après 14 km, nous sommes revenus sur nos pas. Ici, au loin, la longue côte sur la route de l'Aéroport que nous avions descendue et que nous avons du remonter:


Et après, la longue descente de près de 3 km sur la route de l'Aéroport:


Ce n'était vraiment pas un parcours facile et il n'avait rien à envier aux parcours de Jean-Yves. Au surplus, la neige tombée la veille rendait plusieurs passages glissants. Notre pace a donc été plus lent que lors des dimanches du zoo. Comme Gilbert m'a dit, le but était de faire de la distance.

J'ai donc terminé mon 25 km en 3:07:49, soit un pace moyen de 7:31/km. Gilbert a couru dans les 26 km car il s'était réchauffé en m'attendant avant notre départ. Il a été plus rapide que moi d'une vingtaine de secondes au kilomètre. Il courait en avant mais il m'a attendu à plusieurs endroits pour des regroupements. Ce fut bien agréable en cette veille de Noël malgré que nous avons du travailler sur ce parcours.

Noël

En ce 24 décembre, j'en profite pour souhaiter à tous un Joyeux Noël ! Je vous laisse sur des photographies prises le 23 décembre lors d'une visite au Marché allemand de Noël et dans le quartier Petit Champlain afin de se mettre dans l'ambiance:










dimanche 17 décembre 2017

Semaine du 10 décembre

L'hiver n'est pas encore arrivé officiellement mais il s'est annoncé avec fermeté durant cette semaine du 10 décembre.

D'abord, une première tempête s'est abattue sur le Québec. Dans la région de Québec, elle a laissé entre 25 et 35 centimètres, tout dépendant des secteurs. Par la suite, à partir de jeudi, nous avons du composer avec des froids mordants, soit des ressentis autour de - 30 C.

C'est dans ces conditions que j'ai complété mon premier cycle d'entraînement en vue de mes marathons 2018. J'ai fait toutes mes sorties à l'extérieur afin de bien me préparer à l'hiver 2017-2018 qui s'annonce rigoureux selon les météorologues.

Donc, durant cette semaine du 10 décembre, j'ai atteint un premier plateau en courant 60 kilomètres. De façon générale, les sensations ont été bien meilleures après mon ajustement dans ma routine de musculation dans la semaine du 3 décembre. Les jambes étaient plus fraîches et répondaient mieux.

Voici, le détail de cette semaine du 10 décembre:

Dimanche 10 décembre: 25 km avec le zoo sur un parcours difficile nous menant au Boulevard des Chutes dans l'arrondissement Beauport. J'ai complété ma longue sortie en 2:52:47, soit un pace moyen de 6:54/km.

Lundi 11 décembre: congé habituel de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 12 décembre: Froid  avec -12 C et -18 C ressenti. La tempête de neige annoncée pour la journée n'était pas encore commencée. Sortie dans les quartiers résidentiels près de la maison. Les jambes étaient courbaturées en partant mais elles se sont améliorées tout au long de la sortie. C'était  déjà une grosse amélioration de sensations par rapport à la semaine antérieure. 7 km à un pace moyen de 7:30/km.

En passant sur le Boulevard l'Ormière, au coin de la rue Blain, j'ai constaté que les travaux de rénovation de mon restaurant Tim Horton préféré étaient déjà complétés:


Le propriétaire n'avait pas de temps à perdre à l'approche de la période des Fêtes. Il y a  beaucoup de personnes seules qui aiment bien ces restaurants pour aller prendre leur café et faire un peu de social.

Mercredi 13 décembre: - 6 C , -10 C ressenti. C'était lendemain de tempête avec une belle petite neige de Noël qui continuait à tomber. J'ai du me frayer un chemin pour sortir de la maison:


Cette petite séance de pelletage a servi de réchauffement. Les rues et plusieurs trottoirs étaient bien déblayés comme ici sur le Boulevard l'Ormière:


J'ai couru sur une boucle montant jusqu'au  Boulevard Johnny-Parent et passant par le Boulevard St-Jacques et la rue du Patrimoine mondial. 7 km à un pace moyen de 7:40/km.

Rendu à la maison, j'ai terminé avec 20 minutes de déblayage de neige devant les abris d'auto à l'aide de ma grosse pelle traîneau.

Jeudi 14 décembre: très froid avec -17 C, - 28 C facteur vent. J'ai du remonter le passe-montagne très haut durant le premier kilomètre et enlever mes lunettes. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette où je suis passé, entre autres, en face de la maison de mon ami Ti-Paul. 7 km à un pace moyen de 7:51/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation au World Gym pour les jambes, les fessiers et les mollets.

Vendredi 15 décembre: -20 C, -30 C ressenti mais je n'ai pas eu besoin d'enlever mes lunettes vu que j'étais sur un parcours moins exposé au vent. Départ du World Gym en direction de Loretteville où je suis allé monter la côte de la rue de l'Hôpital jusqu'à la rue Louis IX. Bonnes sensations. 7.5 km à un pace moyen de 7:15/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation au World Gym pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 16 décembre: -22 C mais pas plus froid en ce qui a trait du ressenti. Sortie dans le quartier Les Méandres avec un passage de 1.5 km dans le Parc linéaire, secteur Chauveau sud. La sentier était travaillée mécaniquement:



 et les pistes de ski de fond étaient tracées:



Je suis sorti du sentier après les premiers escaliers parce que la surface était instable après la partie travaillée mécaniquement. Par contre, j'ai pu profiter du magnifique paysage et de belles vues sur la Rivière St-Charles:



Au total pour cette sortie: 7 km à un pace moyen de 7:25/km.

Durant la journée, je me suis procuré les fameux crampons dont les amis Facebook parlent et que mon ami avocat Jean Pépin utilise pour ses sorties de marche et de course dans la piste cyclable enneigée.


En spécial à 11.99 $ à la pharmacie Jean Coutu, ce n'est pas un gros investissement. J'ai bien hâte de les tester. J'ai eu deux paires de Yaktrax dans le passé et j'en avais pas acheté une troisième, la deuxième paire s'étant brisée très rapidement. Je vais pouvoir comparer.

Zoo du 17 décembre

La vague de froid qui avait débuté jeudi le 14 décembre s'est poursuivie dimanche le 17 décembre.

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne un peu avant 7:30 heures pour un réchauffement avant l'entraînement principal. Le mercure affichait  - 16 C avec un ressenti de -21C, les vents n'étant pas trop forts. Je m'étais habillé avec le nombre de couches suffisantes pour ne pas geler. Je suis parti avec Luc vers les Plaines. Sur la Grande-Allée, nous avons croisé Roger qui se réchauffait seul et nous nous sommes joints à lui pour terminer le réchauffement qui, de mon côté, a été de 4.3 km.

À 8:15 heures, nous étions 12 ce qui est surprenant compte tenu du froid qui sévissait. Comme il n'y aura pas de zoo les 24 et 31 décembre, il fallait dépenser d'avance les calories que nous prendrons durant la période des Fêtes et ce, peu importe les conditions climatiques.

Jean-Yves nous avait envoyé, le vendredi précédant, le parcours Régis mais allongé, celui où nous remontons sur le Chemin Saint-Louis par la rue Valmont plutôt que la route de l'Église.

Après 5 kilomètres, quatre amis ont rebroussé chemin. Un peu plus loin, nous avons croisé André Angers qui s'est joint à nous. Il n'avait pas couru avec le zoo depuis un certain temps. C'était aussi un retour pour Claude Létourneau. Ici, André en noir et Claude en orange:



Le parcours passait, entre autres, par la rue de la Promenade qui surplombe le fleuve nous donnant un beau point de vue:



Après la côte de la rue Valmont, nous nous sommes dirigé vers le Campus de l'Université Laval où nous avons fait notre arrêt habituel pour les toilettes du Pavillon Desjardins. Il ne restait alors que 5 kilomètres pour rentrer au Centre Lucien-Borne.

Le froid et les couches de vêtements ont demandé plus d'énergie. J'ai terminé ma sortie avec 25.2 km en 3:00:17, soit un pace moyen de 7:09/km, plus lent de 10 à 15 secondes au kilomètre que les deux semaines précédentes. J'ai essayé de rester confortable le plus longtemps possible. C'est déjà ma troisième longue sortie de 25 km. Les jambes étaient moins marquées en après-midi.

Aussi, j'ai testé, durant ma sortie, une nouvelle bouteille pour mon hydratation:


Elle est faite de stainless. Je pensais qu'elle était thermos et que ma boisson X1 ne gèlerait pas. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Dans les conditions climatiques froides, je devrai continuer de mettre ma ceinture d'hydratation sous mon coupe-vent afin d'empêcher ma boisson de geler.