Follow by Email

dimanche 18 juin 2017

Défi Dansereau

Je me cherchais une compétition à faire en juin et j'ai trouvé le Défi Dansereau de Pont-Rouge dimanche le 18 juin.

Le Défi est offert en trois versions: le 5km, le 10 km et le 15 km. J'ai jeté mon dévolu sur la distance du 15 km.

Cette course est tenue sur un magnifique sentier qui part du Centre Plein Air Dansereau à Pont-Rouge:


Ce sentier longue la rivière Jacques-Cartier qui est plus imposante que la rivière St-Charles que je longe à l'entraînement plusieurs fois par semaine:


Le sentier n'est pas technique et ressemble à celui du Parc linéaire de la rivière St-Charles, les escaliers en moins. Par contre, j'ai trouvé qu'il y avait des faux plats et plusieurs petites bosses où il fallait relancer:


Le départ du 15 km était à 9:30 heures. Comme j'étais arrivé trop juste à Baie Saint-Paul lors de ma dernière compétition, je suis parti de la maison à 7:15 heures pour être certain d'arriver sur les lieux de la compétition à l'avance. Vers 8:00 heures, j'ai retiré mon dossard dans le chalet du Centre de Plein Air Dansereau :



Les lieux étaient encore tranquilles. Du haut du chalet, nous avions une belle vue sur l'arche de départ-arrivée et sur l'entrée du sentier:



À l'intérieur, après la remise de mon dossard, j'ai rencontré Steeve Baker, un ami Facebook:


Steeve fait toutes ses compétitions avec un costume de Superman. Cette fois-ci, celui qu'il portait était un peu plus flyé. Il m'a entretenu sur son défi 2017: courir 12 marathons. Il en a déjà couru 6 dont 5 en 5 fins de semaine consécutives. Bravo, surtout qu'il ne court que depuis 2013. Il faut dire qu'il est un bon athlète, ayant déjà détenu le record Guinness de push-up sur un bras. Steeve est très enthousiaste et motive beaucoup de coureurs sur sa page Facebook. En tout cas, moi il me motive même si je suis un super-motivé qui court depuis 38 ans. Bien content d'avoir fait un brin de jasette avec lui.

Ma course

Vers 8:45 heures, je suis parti doucement m'échauffer dans le sentier pour 4 km. Cela m'a permis de faire un peu de repérage. Du même coup, j'ai pu sentir l'humidité écrasante contre laquelle j'aurais à me battre durant la compétition. Le mercure affichait déjà 20 C et, à 9:30 heures, il était de 22 C. Le ressenti était beaucoup plus important avec le facteur humidex.

Le départ a été donné à l'heure. Le parcours est simple, 7.5 km d'un côté et 7.5 km de l'autre avec certaines déviations sur un sentier parallèle:


Il y avait des points d'eau à chaque 2.5 km et j'ai pu boire et m'arroser la tête à chaque fois. Je n'oublie jamais la thermorégulation dans ces conditions.

Je suis parti assez rapidement un peu sur mon pace de demi-marathon. Il y avait de nombreuses années que je n'avais pas faite une course en sentier et je ne savais pas trop comment y aller. Avec la chaleur et l'humidité, j'ai senti que j'étais à la limite et j'ai essayé de tenir le plus longtemps possible. Dans les 5 derniers kilomètres, j'ai du diminuer le rythme car je commençais à manquer de jus. J'ai suivi mes sensations. Par contre, j'ai été capable de bien passer les nombreuses petites bosses qu'il y avait sur ces derniers kilomètres.

J'ai eu des coureurs autour de moi tout le long de la course et j'ai eu de la compétition, ce qui est agréable surtout sur une course où le peloton ne fait qu'environ 90 coureurs. J'ai terminé la course en 1:29:33 au 40ième rang sur 91.

À l'arrivée, il y avait beaucoup d'animation:


Avec la marquise du Coureur nordique :


D'ailleurs, avant la course, j'ai pu échanger avec Jimmy Gobeil, propriétaire du Coureur Nordique. Toujours aussi sympathique ! Il prenait part au 15 km et il a remporté la course en 57:37. Lorsque je l'ai croisé sur le parcours, il semblait à l'aise et encourageait tous les coureurs qu'il rencontrait. En voilà un autre coureur motivant !

L'organisation était bien rodée pour une troisième édition. Il y avait de nombreux bénévoles. Le petit lunch santé était convenable, contenant, entre autres, un bon yogourt maison. Chaque coureur a même eu droit à une belle médaille:


Seul petit hic, les instructions nous disaient que nous pouvions prendre une douche au Complexe Hugues Lavallée sur la rue du Collège à Pont-Rouge. Après m'être renseigné, il s'agissait de la piscine municipale. Or, l'entrée à laquelle je me suis présenté était fermée. Pour moi, ce n'est qu'un détail car je n'avais que 20 minutes d'auto à faire avant de prendre une douche. Par contre, pour un coureur de l'extérieur de la région de Québec, c'est moins agréable.

Dans l'ensemble, j'ai eu une belle expérience au Défi Dansereau. Je recommande cette belle course en sentier afin de changer de la route pour les coureurs qui n'osent pas s'aventurer dans les trails techniques. Je vais sûrement refaire cette course.

Mes amis de zoo

Durant cette fin de semaine des 17 et 18 juin, trois coureurs du zoo ont pris part à deux autres compétitions.

D'abord, samedi le 17 juin, Rénald Bouchard a couru le Tour du Cap Tourmente à l'épreuve du demi-marathon. Il terminé sa course en 1:55:28.

Dimanche le 18 juin, se tenait le Défi des escaliers à Québec. Dans l'épreuve du 13 km, Gilles Lamontagne a complété sa course en 1:59:34, 3ième dans la catégorie 70 ans et plus. Quant à Paul Tessier, il pris part à la même course qu'il a terminé en 2:05:48.

Donc, bravo à mes amis du zoo ! Vous êtes tous et chacun motivants.

3 commentaires:

  1. Félicitations pour ton retour à la compétition, les semelles ont fait le travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Luc ! Pour les semelles, par contre, ce n'est pas encore réglé.

      Supprimer