Follow by Email

dimanche 30 juillet 2017

Inscription au marathon Lévis-Québec

J'ai été tellement encouragé par ma longue sortie du 23 juillet que je me suis finalement inscrit au marathon Lévis-Québec.

La métatarsalgie au pied gauche m'a fait manquer le marathon d'Ottawa en mai dernier mais cette fois-ci, je serai au départ du marathon le 27 août prochain afin de rester dans la liste des persévérants ayant complété tous les marathons Lévis-Québec depuis le premier en 1998. Il s'agit de la 20ième édition cette année.

Pour la semaine du 23 juillet, j'ai commencé un dernier cycle d'entraînement en courant 85 km. Voici le déroulement de ma semaine:

Dimanche 23 juillet: 30 km avec le zoo en 3:33:43, soit un pace moyen de 7:07/km. J'ai terminé fort. J'ai appuyé régulièrement sur mes orteils du pied gauche, surtout le 2ième et la métarsalgie ne m'a pas ennuyé.

Lundi 24 juillet: congé de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 25 juillet: 12 C. J'étais en vacances dans cette semaine du 23 juillet. J'en ai profité pour me rendre à Val-Bélair afin de courir dans le parc du Mont-Bélair:


Il s'agit d'un magnifique sentier d'environ 4.5 km mais assez accidenté:


Voici le début de la longue côte vers la fin du sentier:


Au bout du sentier, je suis revenu sur mes pas et j'ai fait un détour vers l'observatoire:


Il n'est pas très haut mais nous avons quand même une vue intéressante sur les montagnes environnantes:


Au total pour cette sortie, j'ai couru 11 km à un pace moyen de 8:37/km.

C'est cette journée la que je me suis inscrit au marathon Lévis-Québec.

Mercredi 26 juillet: 12 C. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette passant entre autres par les rues Turmel et St-Paul. 2 km de réchauffement, 7 km pace marathon dont une côte et 2 km de retour au calme. Les choses sérieuses ont commencé. Au total, 11 km à un pace moyen de 6:57/km.

Par après, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour les jambes et les mollets.

Jeudi 27 juillet: 16 C et humide. Je n'avais pas d'énergie. Je suis parti dans le sentier du Parc linéaire, secteurs Chauveau nord et sud. Un peu après la rue Arsenault, un arbre s'était effondré et bloquait le sentier:


Je suis retourné sur mes pas et suis sorti du Parc linéaire par la rue Arsenault pour rejoindre le Parc de l'Escarpement et un sentier près de la rue de la Rive Boisée Nord débouchant sur l'autoroute Robert-Bourassa. J'ai terminé sur route dans le quartier Les Méandres et la piste cyclable Chauveau. 11 km à un pace moyen de 8:12/km.

Vendredi 28 juillet: 13 C. Départ du World Gym pour une sortie sur route dans le parc industriel Armand-Viau, le quartier Les Saules, le quartier Les Méandres et la piste cyclable Chauveau. Les jambes étaient raides. 11 km à un pace moyen de 7:33/km.

Par après, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 29 juillet: 13 C. Je n'avais pas encore couru, cette année, dans le secteur du Lac St-Charles du Parc linéaire:


Il s'agit d'une courte portion d'environ 2 km. Je me suis donc rendu au Lac St-Charles d'où je suis parti:


J'ai parcouru le secteur du Lac St-Charles et le secteur des Méandres presque en entier avant de revenir sur mes pas. Au total, 11 km à un pace moyen de 7:50/km.

Avec cette sortie, je peux dire que j'ai couru tous les secteur du Parc linéaire en 2017 même si nous n'avons pas fait, cette année, la traversée complète du Parc linéaire (32 km) comme nous le faisions depuis quelques années.

Zoo du 30 juillet

Ma troisième longue sortie de 30 km était au programme pour le zoo du dimanche 30 juillet. La veille, j'avais téléchargé une application sur ma Garmin Forerunner 230 afin d'avoir un quatrième champ de données sur le même écran, ce quatrième champ étant l'allure moyenne avec laquelle j'aime travailler. J'ai donc maintenant sur le même écran la distance, le chrono, l'allure moyenne et l'allure.

Jean-Yves nous avait ressorti un parcours que nous avions fait avant le marathon de Boston cette année et spécifique à cette course, soit le parcours Versant-Nord. Comme le profil du marathon Lévis-Québec ressemble à celui de Boston, il fallait donc aller s'entraîner sur ce parcours. En voici le profil:


Comme le parcours comptait presque 23 km, je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour faire un réchauffement entre 7 et 8 km. J'avais 5 compagnons pour ce réchauffement que nous avons fait sur le parcours habituel. Cette fois-ci, j'ai continué dans le Vieux-Québec sur la rue Saint-Louis au lieu de revenir au Centre Lucien-Borne à la sortie des Plaines d'Abraham.

Sur la rue Saint-Louis, le gouvernement fédéral a installé des pancartes d'information sur les fortifications du Vieux-Québec afin de les mettre en valeur:


À la sortie des Plaines, on est même en train de refaire les murs:


J'ai terminé ce réchauffement à un pace moyen confortable de 7:30/km. L'idée était encore de faire la majeure partie de la longue sortie à un pace facile et de pousser les 5 derniers kilomètres.

À 8:15 heures, nous étions 10 dont notre ami Claude Létourneau que je n'avais pas vu depuis un certain temps. Claude fera aussi le marathon Lévis-Québec.

Nous avons pris la direction du Versant-Nord en passant, entre autres, par la rue Garnier parallèle au Boulevard de l'Entente afin de faire changement:



Sur le Boulevard du Versant-Nord, nous avons continué vers l'ouest au lieu de monter la côte de la rue de Brabant. Ceci allonge la distance et nous avons eu aussi droit à une longue côte à même le Boulevard du Versant-Nord:


Arrivés au Chemin des Quatre-Bourgeois, nous avions le vent dans le dos et le pace a augmenté. À 24.5 km, j'ai décidé de faire mes 5 km au pace marathon et je les ai courus en 6:15, 6:12, 6:03, 6:14 et 6:01. J'ai travaillé fort et je dois continuer si je veux courir le marathon à ce pace. Par contre, si je cours le marathon à un pace un peu plus lent, ce ne sera pas dramatique compte tenu des blessures que j'ai eues cette année. L'important sera de terminer le marathon en bon état et d'avoir du plaisir.

J'ai terminé ma longue sortie avec 30.77/km en 3:36:32 à un pace moyen de 7:02/km, donc avec un bon split négatif après mon réchauffement fait à 7:30/km. Ça, c'est du travail comme j'aime le faire. Je suis bien content de cette troisième longue sortie de 30 km et je vois la progression.

De plus, la pression que je continue de mettre sur le deuxième orteil de mon pied gauche est très efficace dans le contrôle de la métatarsalgie. Je ne l'ai pas senti encore cette semaine. J'ai fait ces mouvements à chaque jour durant la semaine, autant à l'entraînement qu'à d'autres moments. Mes orteils commencent à être plus souples.

À venir

Il me reste une grosse semaine d'entraînement à faire avant mon taper. Je la ferai la semaine prochaine et elle  sera de 90 km. Par la suite, je baisserai  mon kilométrage de 20 % à chaque semaine pour les trois semaines précédant le marathon afin d'arriver au jour X bien reposé.

dimanche 23 juillet 2017

Semaine du 16 juillet

Dans la semaine du 16 juillet, j'ai baissé quelque peu mon kilométrage compte tenu que je venais de terminer un deuxième cycle d'entraînement pour le marathon.

Je suis en train de me faire à l'idée que je devrai courir le marathon Lévis-Québec avec cette métatarsalgie au pied gauche. Si je ne peux avoir un objectif chrono, j'aurai du moins l'objectif de terminer le marathon afin de rester dans la liste des persévérants ayant complété tous les 42.2 km depuis le premier marathon des Deux-Rives en 1998.

Quoiqu'il en soit, je tiens à continuer ma préparation  de la meilleure façon possible dans les circonstances. Pour moi, c'est essentiel. Donc, dans cette semaine du 16 juillet, j'ai couru  75 km en six sorties et fait mes trois séances de musculation comme à l'habitude.Voici le déroulement de ma semaine:

Dimanche 16 juillet: longue sortie avec le zoo. Après 26.2 km, la pile de ma Garmin Forerunner 10 m'a lâché. Une amie du groupe avait à peu près la même distance que moi et j'ai évalué avoir couru environ 31 km en un peu moins de quatre heures. La métatarsalgie s'est fait sentir vers la fin de la sortie.

Lundi 17 juillet: repos de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 18 juillet: 16 C et très humide. Parc linéaire, secteurs Chauveau nord et sud jusqu'à la sortie donnant sur la rue Arseneault. 9 km à un pace moyen de 8:54/km.

Mercredi 19 juillet: 17 C et humide. Départ du World Gym pour une sortie sur route dans l'Ancienne-Lorette. Je suis passé par la rue Notre-Dame qui était en réparation sur une portion importante:


J'ai donc bifurqué pour aller chercher une rue parallèle menant à la polyvalente. Les jambes étaient lourdes et le pace a été plus lent. 9 km à un pace moyen de 7:44/km.

Par après, je suis entré au World Gym pour ma séance de musculation jambes-mollets.

En fin d'après-midi, je suis allé acheter une nouvelle montre Garmin Chez Sports Experts Laurier, j'ai trouvé une Forerunner 230 à 100 $ de rabais:


Avec une autonomie de 18 heures en mode chrono au lieu de 5 heures pour ma Forerunner 10, je pourrai prendre tout mon temps lors de mon prochain marathon et je n'aurai pas besoin de me forcer comme dirait mon ami Bruno. Au surplus, la 230 vient avec la bande cardio au cas où je déciderais un jour d'utiliser cette pièce d'équipement. Je dois par contre dire que je n'aime pas trop porter cette bande mais comme elle venait avec...

Jeudi 20 juillet: 19 C et humide. Sortie avec ma nouvelle Garmin Forerunner 230 acquise la veille. Sortie dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba et Château d'eau. 9 km à un pace moyen 8:04/km. Ayant paramétré l'auto-pause de la montre à 12:00/km, le pace moyen est peu différent que ceux que j'avais avec la Forerunner 10 alors que l'auto-pause se faisait à l'arrêt seulement. De toutes façons, le pace moyen est plus ou moins important dans les sentiers où je m'entraîne la semaine avec tous ces escaliers et buttes à franchir. Il ne me sert que de repère pour comparer mon état de forme.

Vendredi 21 juillet: 16 C. Départ du World Gym pour une sortie passant par le parc industriel Armand-Viau, le quartier Les Saules et les pistes cyclables St-Jacques et Chauveau. 9 km à un pace moyen de 7:21/km.

Par après, je suis entré au World Gym pour ma séance de musculation dos-épaules-triceps.

Samedi 22 juillet: Plus frais avec 13 C, température idéale pour courir. Pour terminer la semaine en beauté, je me suis rendu à l'entrée du parc linéaire secteur des Méandres sur le Boulevard de la Colline et j'ai couru vers le lac St-Charles jusqu'à l'entrée du secteur du Lac aller-retour. 8 km à un pace moyen de 7:51/km.

Zoo du 23 juillet - Rendez-vous 2017 des Grands Voiliers

Pour cette longue sortie du 23  juillet, mon objectif restait à 30 km comme la semaine précédente.

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour 7:00 heures et j'ai fait un pré-réchauffement de 2 km. À 7:15 heures, il n'y avait personne et je suis parti seul pour le réchauffement sur le parcours habituel avec l'espoir de croiser Jean-Yves. Ce fut effectivement le cas.

Sur les Plaines, à la toilette au haut de la côte Gilmour,  nous avons rencontré Danielle et Dominique, qui finalement, étaient arrivé à 7:18 heures au Centre Lucien-Borne. Nous avons continué ce réchauffement à quatre.

Avant d'arriver à la Grande-Allée, Danielle et Dominique ont continué ensemble tandis que Jean-Yves et moi avons bifurqué vers la Terrasse Dufferin afin de voir des voiliers qui étaient sur le fleuve St-Laurent pour leur départ de Québec dans le cadre de Rendez-vous 2017 :



Ce petit détour et les quelques prises de photos ont fait en sorte que nous sommes arrivé en retard de 5 minutes pour le départ de l'entraînement officiel à 8:15 heures.

Nous étions alors 8 et nous nous sommes dirigé vers le Vieux-Port afin de mieux voir les grands voiliers. Jean-Yves avait préparé un parcours classique Vieux-Port, Boulevard Champlain et côte Gignac intitulé On met les voiles.

Dans la descente de la rue des Remparts, nous avons pu bénéficier d'une autre vue de haut:


Il y avait foule au Vieux-Port, ce qui est très rare un dimanche matin à 8:30 heures:


Il était impossible de courir le long du fleuve et nous avons repris la piste cyclable où il a été possible de voir des grands voiliers autant avant la Traverse de Lévis qu'après:



Un peu plus loin, j'ai pu faire un gros plan:


De toute beauté ! Au surplus,avec ce ciel sans nuage et une température estivale parfaite, que demander de mieux !

Un des derniers grands voiliers que nous avons vu est l'Esmeralda du Chili:


Après tous ces beaux voiliers, nous avons fait le parcours ci-haut mentionné. En bas de la côte Gilmour, nous avons rencontré Jacques Papillon et sa fille:


Dire que j'ai travaillé avec lui dans la cuisine d'une résidence pour personnes âgées alors que nous étions étudiants  au début des années 80 ! J'ai appris il y quelques années qu'il avait repris la course à pied. C'est tout un coureur dans la catégorie Vétéran II avec, entre autres, des chronos autour des 38 minutes sur 10 km et des qualifications faciles au marathon de Boston. Et il semblerait que sa fille a le talent de son père.

En ce qui a trait à ma sortie, j'ai eu des bonnes sensations avec un pace relax une minute plus lent que mon pace marathon. J'ai monté la côte Gignac avec énergie et pour terminer, j'ai couru près de mon pace marathon du 25ième au 29ième kilomètre. J'ai atteint l'objectif de 30 km en 3:33:43 à un pace moyen de 7:07/km.

Pour la métatarsalgie, il me restait un conseil de mon podiatre Martin Demers à mettre en pratique, soit de gripper régulièrement mes deux premiers orteils du pied gauche durant la sortie. J'avais donc serré un peu moins les lacets de mes espadrilles afin de pouvoir bouger mes orteils et je l'ai fait régulièrement durant ma sortie en les grippant un peu à la manière d'un chat qui sort ses griffes. J'ai eu l'agréable surprise de constater que le conseil fonctionnait. Je n'ai pas senti ce point douloureux au niveau du 2ième métatarse comme la semaine précédente vers la fin de ma longue sortie. Je vais donc me concentrer pour appliquer ce conseil sur toutes mes sorties dans les prochains jours.

Quant aux orthèses que Martin Demers m'a livrées, je suis pleinement satisfait  après 3 semaines d'usage. Elles sont légères, très confortables et je n'ai aucune inflammation dans mon haglund au pied droit.

Donc, des nouvelles encourageantes pour la suite des choses !




dimanche 16 juillet 2017

Semaine de rattrapage

Je n'ai pas couru de longue sortie dimanche le 9 juillet, préférant prendre une journée de repos au lendemain du demi-marathon que j'avais couru la veille à Saint-Raymond.

Comme j'avais planifié courir 85 km dans cette semaine du 9 juillet, j'avais donc du rattrapage kilométrique à faire. J'ai donc décidé d'y aller par plus petites bouchées en optant pour deux sorties par jour du mardi au jeudi inclusivement. Je trouve que c'est plus facile ainsi quoique c'est plus de temps vu qu'il faut se préparer pour courir deux fois par jour. Je garde donc cette méthode pour le rattrapage seulement.

Voici donc le déroulement de cette semaine du 9 juillet:

Dimanche 9 juillet: pas de course. Séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux. Après 6 semaines avec mon programme split, je continue le même programme mais en utilisant surtout les machines noires au lieu des haltères afin de ne pas tomber dans la monotonie.

Lundi 10 juillet: 15 C, quelques gouttes de pluie et très humide. Sortie dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord et sud jusqu'à la passerelle Les Saules aller-retour. Les jambes étaient lourdes et je n'avais pas d'énergie. 10 km à un pace moyen de 9:01/km. Mon pire pace moyen en sentier cette année.

Mardi 11 juillet: 17 C, un peu de pluie et beaucoup d'humidité. Sortie sur route: Chauveau, Boulevard de la Morille et quartier Les Méandres. Sensations moyennes. 10 km à un pace moyen de 7:42/km.

Deuxième sortie en fin d'après-midi: 26 C. Après être allé reconduire ma fille à son travail, je me suis stationné sur le rue Fénelon à l'Ancienne-Lorette. Je suis resté dans l'Ancienne-Lorette et j'ai essayé de découvrir de nouvelles rues. 10 km à un pace moyen de 7:15/km.

Mercredi 12 juillet: 15 C. Sortie dans le parc linéaire, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba et Château d'eau. Bonnes sensations. 10 km à un pace moyen de 8:38/km.

Deuxième sortie en fin d'après-midi: Moins chaud que la veille à la même heure avec 18 C. Sortie sur les pistes cyclables Chauveau et St-Jacques, dans le Parc de l'Escarpement avec une reconnaissance pour mon ami Jean-Yves, préparateur des parcours pour le zoo, et quartier Les Méandres. Encore des bonnes sensations. 10 km à un pace moyen de 7:12/km.

Jeudi 13 juillet: 15 C. Départ du World Gym pour une sortie dans le parc industriel Armand-Viau, le quartier Les Saules et les pistes cyclables St-Jacques et Chauveau. Bonnes sensations mais les jambes commençaient à être fatiguées avec tout ce kilométrage de rattrapage. Cependant, c'est le but de l'entraînement pour le marathon de fatiguer les jambes. 10 km à un pace moyen de 7:26/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour les jambes pour les fatiguer encore plus lol.

Deuxième sortie en fin d'après-midi: 24 C. Départ du World Gym. Pendant que ma fille Catherine faisait sa séance de musculation, j'ai fait ma sortie  dans les quartiers résidentiels à proximité. Les jambes étaient vraiment fatiguées. Les deux journées suivantes allaient être plus légères en vue de la longue sortie de dimanche. 10 km à un pace moyen de 7:07/km.

Vendredi 14 juillet: 12 C. Départ du World Gym dans la même direction que la veille. Je suis repassé par cette rue:



En fait, il s'agit d'un nouveau développement situé entre le quartier résidentiel où se trouve ma boucle no.1 utilisée pour les séances d'intervalles et l'autre où se trouve ma boucle no.2. Ce nouveau développement s'appelle Pointe des Châtels et il y aura 42 unités qui yseront construites:


Avant, nous pouvions passer d'un quartier à l'autre par une piste cyclable qui n'était pas ouverte l'hiver. Maintenant, ce sera possible de passer d'un quartier à l'autre à l'année sans faire le détour par le Boulevard l'Ormière. Bonne affaire !

Pour cette deuxième sortie de la journée, les jambes étaient très raides. 8 km à un pace moyen de 7:40/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 15 juillet: 17 C et pluie. Sortie relax dans les sentiers et les trails du Parc Chauveau:



Les jambes étaient meilleures que la veille mais le pace est resté lent surtout à cause des single track. 7 km à un pace moyen de 8:17/km.

Donc, j'ai atteint mon objectif de 85 km de cette façon. Trois journées consécutives de 20 km, ça rentre quand même dans les jambes.

Zoo du 16 juillet

Pour cette longue sortie du dimanche 16 juillet, je voulais voir comment mon pied gauche se comporterait avec mes nouvelles orthèses sur une distance de 30 km.

Je suis donc arrivé au Centre Lucien-Borne pour le début du réchauffement à 7:15 heures. Avec 5 amis, nous avons fait le parcours habituel passant par les Plaines d'Abraham. Comme je n'avais pas fait la longue sortie de la semaine précédente, je n'avais pas vu la scène principale du Festival d'été:


C'était la dernière journée du Festival et ce passage à l'entraînement y fut ma seule visite comme à chaque année.

J'ai complété un réchauffement de 7 km avant la partie principale de l'entraînement qui commençait à 8:15 heures.Nous étions alors 10 à prendre le départ d'un parcours préparé par Jean-Yves en sentier et sur route avec l'objectif d'aller courir dans le Parc de l'Escarpement, une première pour le zoo.

Le taux d'humidité était très élevé, caractéristique du mois de juillet. Nous nous sommes d'abord dirigé vers le Parc linéaire de la rivière St-Charles. Nous avons traversé les secteurs Duberger et Les Saules.Voici, une partie du groupe dans le secteur Les Saules avant que trois coureurs rebroussent chemin:


Et notre ami Gilles Lamontagne avec sa bonne humeur contagieuse:


Comme j'apparais rarement sur les photos, on a insisté pour un gros plan:


Après le secteur Les Saules, nous avons connecté avec le parc de l'Escarpement par la piste cyclable des Boulevards Neuvialle et St-Jacques:


Après un arrêt au dépanneur coin St-Jacques et Lebourgneuf pour aller aux toilettes et remplir nos bidons, nous avons continué un peu au nord sur St-Jacques jusqu'à l'entrée du Parc de l'Escarpement:


Les amis ont trouvé que le sentier de ce Parc était très beau et avec raison:


Un ami a même dit que ce parcours était à refaire. Sur la rue Le Mesnil, nous sommes sorti du Parc de l'Escarpement pour rejoindre la piste cyclable du Boulevard Pierre-Bertrand afin de nous diriger vers le Centre Lucien-Borne. La batterie de ma Garmin 10 a lâché après 26.2 km. Cette montre commence à être essoufflée.  Je devrai donc changer de montre pour mon prochain 30 km. Comme Danielle Goulet avait à peu près la même distance que moi, j'ai pu savoir que j'avais couru un bon 31 km. J'évalue le pace moyen près de 7:30/km.

Les sensations ont été bonnes sauf pour les 3 derniers kilomètres où les jambes sont devenues très pesantes et où j'ai ralenti. Malgré tout, je me suis efforcé de monter la côte Sherbrooke en courant.

En ce qui a trait à ma métatarsalgie au pied gauche, elle a commencé à être incommodante dans le dernier kilomètre. Je vais continuer d'appliquer beaucoup de froid en espérant qu'elle va disparaître dans les prochaines semaines.






dimanche 9 juillet 2017

De nouvelles orthèses

Enfin, je les ai mes nouvelles orthèses ! J'en avais vraiment besoin car j'étais à la limite avec les vieilles qui m'ont causé une métatarsalgie au pied gauche.

Lundi le 3 juillet, j'ai rencontré le podiatre Martin Demers de la Clinique podiatre plus qui me les a remises. À la clinique, je les ai essayées dans les trois paires d'espadrilles que j'utilise présentement et j'ai trouvé que le confort était remarquable. C'est le jour et la nuit lorsque je compare les sensations que j'avais avec les vieilles.

Les voici, vue prise de côté:


Elles sont quand même légères.  Le changement le plus important est que l'orthèse proprement dite est faite de plastique:



Cependant, détrompez-vous ! Il n'y a aucune rigidité dans ces orthèses. Le plastique est souple. Lorsque le pied atterrit sol, le plastique de l'orthèse s'écrase légèrement au niveau de l'arche. Tout en fournissant la correction, ce plastique de l'orthèse permet un mouvement plus naturel du pied. Martin Demers avait remarqué que mes vieilles orthèses étaient trop rigides ne permettant pas ce mouvement. Mon pied gauche compensait avec ce vilain point de pression au niveau du 2ième métartase, d'où la métatarsalgie et l'inflammation.

Matin Demers a opté pour une orthèse pleine et non seulement l'orthèse de plastique comme certaines personnes portent. Le matériel sur le dessus est fait d'EVA et l'empreinte de mes orteils s'est formée immédiatement lors la première sortie:


Ce matériel est très confortable. J'imagine que le but est que la métatarsalgie disparaisse graduellement. Je la ressens encore mais déjà, après quelques jours à courir avec ces orthèses, je vois que la métatarsalgie tend à s'atténuer. On verra bien.

Sur la première photo, on voit qu'il y a un autre matériel de couleur bleu sous l'EVA. Ce matériel est très absorbant et ne se déformera pas selon Martin Demers. 

Dans l'ensemble, j'ai l'impression de courir dans des pantoufles tellement que le confort est grand. Dans la semaine du 2 juillet, j'avais planifié courir 80 km et l'objectif a été atteint avec un demi-marathon samedi le 8 juillet. 

Maintenant, voici le détail de ma semaine du 2 juillet:

Dimanche 2 juillet: 25 km avec le zoo en 3:03:09, soit à un pace moyen de 7:11/km.

Lundi 3 juillet: repos de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux. En début, d'après-midi, visite à la Clinique Podiatre plus.

Mardi 4 juillet: 15 C. Pour ma première semaine avec mes nouvelles orthèses, j'ai décidé de ne courir que sur route afin de bien les ressentir. Cette journée la, j'ai couru 8 km dans les quartiers résidentiels près de la maison à un pace confortable de 7:35/km.

Mercredi 5 juillet ( jour de mon 58ième anniversaire ): 13 C. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. 8 km à un pace moyen de 7:16/km.

Par après, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour les jambes mais avec moins de répétitions vu que j'avais un demi-marathon à courir samedi le 8 juillet.

Jeudi 6 juillet: 13 C. Départ de la maison pour une sortie sur route et piste cyclable dans le quartier Les Méandres. 8 km à un pace moyen de 7:23/km.

Vendredi 7 juillet: 20 C et couvert. Départ du World Gym pour une sortie dans le parc industriel Armand Viau et le quartier Les Saules. J'ai eu quelques gouttes durant la sortie et je pensais rentrer au sec au World Gym. Malheureusement, une bonne averse  est tombée dans le dernier kilomètre. J'ai couru 8 km à un pace moyen de 7:02/km. 

Heureusement que j'avais prévu des vêtements de rechange car j'ai fait, par après, ma séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 8 juillet: Demi-marathon MEC à Saint Raymond

C'est la troisième année consécutive que je prends part à ce demi-marathon avec mon ami Jean-Yves.

Je vous réfère à mon billet du 15 juin 2015 (où je l'avais couru en 1:58:45) et à celui du 10 juillet 2016 (où je l'avais couru en 2:04:20) pour plus de détails sur la course elle-même et l'organisation. J'aime beaucoup cette course. Le parcours est dans la nature et l'inscription n'est que de 23 $. On nous remet notre dossard seulement. La course est bien organisée avec des fruits et des barres tendres à l'arrivée. Le seul reproche que je peux faire est que les verres d'eau sont trop petits aux postes de ravitaillement. 

Le départ du demi-marathon était à 8:00 heures et nous sommes arrivé à Saint-Raymond un peu avant 7:15 heures pour récupérer notre dossard avant 7:30 heures.

Nous avons eu le temps de faire un réchauffement de 2 km avec quelques accélérations d'environ 100 mètres au pace demi-marathon. Mes sensations étaient bonnes.

Je suis donc parti autour de 5:30/km afin de terminer sous les deux heures. Le parcours n'est pas facile avec ces montées dans les premiers 5 km:


J'ai couru les 3 premiers kilomètres en 5:28, 5:34 et 5:38. Dans les  montées des deux kilomètres suivants, ce fut 6:16 et 5:47, de telle sorte que mon pace moyen n'était que 5:47/km au 5ième km, ce qui est insuffisant pour terminer sous les deux heures. 

Je pensais bien reprendre mon rythme après le 5ième km mais je ne fus pas capable. Le taux d'humidité était très élevé et j'avais peu d'eau aux postes de ravitaillement pour la raison mentionnée ci-haut. J'ai quand même maintenu longtemps un rythme entre 5:40 et 5:50 jusqu'au 18ième km où j'ai ralenti ( 6:18, 6:18 et 6:05 ). 

J'ai franchi la ligne en 2:03:13, soit un pace moyen de 5:52:


(Merci à Jean-Yves pour les photos)

J'ai terminé 77/135 au classement général et 7/16 dans la catégorie 50-59 ans. J'étais un peu déçu de ne pas avoir couru sous les deux heures. Cependant, je me console en voyant que mon chrono est meilleur de plus d'une minute par rapport à l'année dernière.

Après la course, nous avons rencontré Mario Landreville, un excellent coureur de la région de Drummondville dans la catégorie 70-79 ans que je connais depuis mes années dans le club La Foulée:


Il est au centre sur la photo ci-haut. Il m'a dépassé durant la course et a terminé en 1:58:22. Mario court beaucoup de demi-marathons et il en a déjà 15 à son actif cette année. Il veut en compléter 30 en 2017.

Quant à mon ami Jean-Yves, à gauche sur la photo, il a complété son demi-marathon avec un chrono de 1:46:30 et il était très satisfait. Il semble en grande forme cette année.

Cette course m'a aussi permis de tester mes nouvelles orthèses sur un plus longue distance car je n'avais couru que des distances de 8 km durant la semaine. J'ai été très heureux de constater qu'elles ont été confortables. J'ai senti un peu la métatarsalgie vers la fin de la course. Il reste à voir comment mes pieds se comporteront sur des distances supérieures à 25 km.

Avec mon réchauffement, j'ai donc couru 23 km ce samedi 8 juillet ce qui m'a permis d'atteindre  mon objectif de 80 km.

Dimanche 9 juillet

J'avais pensé courir avec le zoo mais je me suis ravisé préférant ne pas courir de la journée pour bien récupérer de mon demi-marathon.

Je suis allé au World Gym vers 8:15 heures pour une séance de musculation. Par la suite, j'ai pu voir en direct sur RDS 2 la fin de la 9ième étape du Tour de France. Je suis fasciné par ces courses à étapes.

La 9ième étape du Tour était l'étape Reine avec trois cols hors catégorie à grimper:


Lorsque j'ai ouvert la télévision, les coureurs en étaient à grimper le dernier col de la journée, soit celui du Mont du Chat:


Comme vous pouvez le voir, notre chat Elvis semblait s'en foutre éperdument. Après la montée du col, il fallait redescendre le Mont du Chat. Voyez ici la spectaculaire chute faite par Richie Porte de l'équipe BMC dans la dangereuse descente de ce col. Il s'est infligé une fracture de la clavicule et du pelvis ainsi que de nombreuses abrasions au corps. Il a été chanceux de s'en tirer de cette façon.

Marathon Mamu

Des nouvelles de notre ami Camilien Boudreau qui prenait part au Marathon Mamu à Sept-Iles le dimanche 2 juillet dernier:


Eh bien, il a remporté le marathon en 3 heures 10. Il a fait honneur à son titre de lièvre en chef du zoo. Bravo à toi Camilien !

10 km de Lévis

Vendredi le 7 juillet, se déroulait le 10 km de Lévis:


Notre ami Gilles Lamontagne prenait part au 10 km qu'il a complété en 1:04:48, premier dans la catégorie 70-79 ans. Bravo aussi à notre ami !

dimanche 2 juillet 2017

Semaine du 25 juin

Dans la semaine du 25 juin, j'ai continué ma progression linéaire en vue du marathon Lévis-Québec du 27 août prochain.

Ce fut une semaine de 75 km toujours avec mon inconfort à la plante du pied gauche. J'aurai mes nouvelles orthèses dès le début de la prochaine semaine. J'ai bien hâte de voir comment je vais me sentir avec.

Voici le résumé de cette semaine du 25 juin:

Dimanche 25 juin:  25 km avec le zoo à un pace moyen de 7:05/km.

Lundi 26 juin: congé de course à pied et séance de musculation au World Gym. pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 27 juin: 9 C. Sortie aller-retour dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord et sud jusqu'à la passerelle Les Saules. 10 km à un pace moyen de 8:37/km.

Mercredi 28 juin: 11 C. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. 10 km à un pace moyen de 7:33/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour les jambes.

Jeudi 29 juin: 13 C. Sortie aller-retour dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba et Château d'eau. Dans le secteur Kabir-Kouba, une clôture était ouverte et j'ai pu m'approcher du théâtre couvert huron-wendat  dont je vous ai montré les travaux dans les semaines antérieures. Voici l'intérieur du théâtre:


Le pow-wow a commencé le lendemain et durait jusqu'au dimanche 2 juillet inclusivement:


Quant à mon entraînement, j'ai couru 10 km à un pace moyen de 8:41/km.

Vendredi 30 juin: 14 C. Départ du World Gym pour une sortie passant par le parc industriel Armand-Viau, le quartier Les Saules, les pistes cyclables St-Jacques et Chauveau. Bonnes sensations dans la deuxième partie. 10 km à un pace moyen de 7:14/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 1er juillet: 14 C et un peu de pluie. En cette Fête du Canada, j'ai pris le départ du coin de la rue Arsenault et du Boulevard St-Jacques pour une sortie dans le Parc de l'escarpement. J'ai fait le sentier au complet direction est. Le sentier débouche dans un quartier résidentiel à cet endroit après 4.3 km:


J'ai du compléter ma distance en courant un peu moins d'un kilomètre sur route avant de rebrousser chemin et faire le trajet dans l'autre sens. Au total, j'ai couru 10 km à un pace moyen de 7:35/km.

Zoo du 2 juillet

Pour la longue sortie du 2 juillet, Jean-Yves nous proposait ce parcours:


En fait, il s'agissait d'une pratique en vue du marathon Lévis-Québec.

Comme ce parcours faisait 21 km et comme je ne désirais pas aller au dessus de 25 km compte tenu de mon problème au pied gauche, je suis parti seul un peu avant 7:30 heures pour un petit réchauffement de 4 km dans les rues du quartier Montcalm. Le mercure affichait déjà 19 C mais avec un ressenti de 25 C vu l'humidité. Mes jambes étaient lourdes et j'ai donc fait ce réchauffement très doucement à un pace moyen de 7:50/km.

À 8:15 heures, nous étions 6 valeureux à prendre le départ du parcours dessiné par Jean-Yves. La première partie en direction ouest s'est faite vent de face dans les rues de Sillery et de Sainte-Foy jusqu'à la côte Ross que nous avons descendue pour retrouver la piste du Boulevard Champlain. Nous avons fait un arrêt aux toilettes du Quai des Cageux:


Ce endroit marque environ le 30ième kilomètre du marathon. Nous sommes reparti en direction ouest en visualisant le parcours du marathon:


En fait, durant le marathon, nous courrons sur le Boulevard Champlain et non sur la piste cyclable. Par contre, c'est important de faire le parcours dans la bonne direction pour se préparer psychologiquement. Au surplus, nous avions alors le vent dans le dos comme souvent durant le marathon, ce qui nous fait plus ressentir la chaleur et l'humidité. Je me suis arrêté à tous les abreuvoirs pour mouiller ma tête et ma casquette.

Cet entraînement a donc été une bonne façon de prendre notre envol en vue du 27 août prochain:


Et aussi de voir que le marathon est toujours commandité par les rôtisseries St-Hubert:



Nous sommes rentré au Centre Lucien-Borne en montant une partie de la côte du Palais et le faux plat de la rue St-Jean, ce qui a été assez difficile.J'ai terminé mon 25 km en 3:03:09, soit à un pace moyen de 7:11/km. C'est donc un split négatif si je considère le pace moyen de mes 4 premiers kilomètres. D'ailleurs, sur le Boulevard Champlain, j'ai couru 8 kilomètres entre 6:30/km et 6:50/km ce qui a fait baisser ma moyenne au km. Donc, j'étais bien content de cette sortie. Par contre, j'ai hâte d'être confortable en ce qui a trait à mon pied gauche.

À venir

Samedi le 8 juillet, je prendrai part, avec mon ami Jean-Yves, au demi-marathon MEC à Saint-Raymond:


J'ai hésité un peu compte tenu que je vais avoir mes nouvelles orthèses lundi le 3 juillet mais, finalement, je ne peux passer à côté. Le parcours est vraiment beau et la course est bien organisée. Je vous en reparle dans mon prochain billet.